PARTENARIAT ÉNERGÉTIQUE PROMETTEUR

ACCORD MAROCO-ALLEMEND POUR LA PRODUCTION D’HYDROGÈNE VERT

À travers cet accord, le Maroc pourrait mettre en place la première unité de production de l’hydrogène en Afrique

Le Maroc et l’Allemagne ont signé un accord relatif au développement du secteur de la production de l’hydrogène vert. En effet, la baisse des coûts des énergies renouvelables et l’abondance de sites marocains alliant un fort ensoleillement et des vitesses de vent élevées ouvrent de nouvelles opportunités pour produire de l’hydrogène ou des dérivés sans CO2. Rappelons que le mouvement sur le Power-to-X a été activé par l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN) à travers Green Energy Park, et ses partenaires, OCP et l’université Mohammed VI Polytechnique, du côté marocain; ainsi que Fraunhofer et ses instituts, du côté allemand.

Par ailleurs, avec le soutien du ministère de l’Energie, des mines et de l’environnement, la réalisation de la plateforme dédiée à la recherche sur l’hydrogène et l’ammoniac vert devait commencer dès janvier 2020. L’accord signé, mercredi 10 juin à Berlin, par l’ambassadeur du Maroc en Allemagne, Zohour Alaoui et le ministre fédéral de la Coopération économique et du développement, Gerd Müller, ne vise ni plus ni moins que de développer le secteur de la production d’hydrogène vert et à mettre en place des projets de recherche et d’investissement dans l’utilisation de cette matière, source d’énergie écologique.

Deux premiers projets, qui ont déjà été annoncés dans la déclaration d’intention, seront mis en oeuvre. Il s’agit du projet Power-to-X pour la production d’hydrogène vert proposé par l’Agence marocaine de l’énergie solaire (MASEN) et la mise en place d’une plateforme de recherches sur le Power-to-X, le transfert des connaissances et le renforcement des compétences en partenariat avec l’Institut de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN).

Des projets concrets
À cette occasion, Zohour Alaoui a mis l’accent sur l’importance de l’accord pour le Maroc, qui jouit de la confiance et de la crédibilité dans le domaine des énergies renouvelables. Eu égard à cette dynamique, le développement du secteur de l’hydrogène vert est prometteur, a-t-elle dit. «Nous sommes convaincus que l’accord signé avec l’Allemagne est solide et aboutira à des projets concrets», a fait valoir Mme Alaoui, précisant qu’à travers cet accord, le Maroc pourrait mettre en place la première unité de production d’hydrogène en Afrique. Dans une déclaration similaire, Gerd Müller a souligné que le cadre de la coopération entre les deux pays comprend un intérêt pour les domaines de l’hydrogène et le méthanol. Rappelons que le Maroc et l’Allemagne sont liés, depuis 2012, par un partenariat énergétique qui accorde un intérêt particulier au secteur des énergies renouvelables comme étant un moteur de coopération économique bilatérale. Les projets inclus dans la déclaration d’intention signée, le mercredi 10 juin, constituent l’aboutissement d’une série de projets de coopération énergétique, dont le programme marocain d’énergie solaire.


Laisser un commentaire

X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger