La pandémie n'est pas terminée

Ce sont les personnes âgées qui sont en situation de vulnérabilité.

Quoi qu’on dise, la pandémie du coronavirus continue de sévir. Chez nous comme partout ailleurs dans les quatre coins du monde. Ainsi, au Maroc, les dernières statistiques du ministère de la santé ont annoncé, pour les 15 et 16 mars 2022, pas moins de 2 décès, 52 nouveaux cas de contamination et 86 guérisons.

Quant aux cas encore actifs, ils s’élèvent à 668, alors que plus de 6 millions de personnes ont reçu la troisième dose. Néanmoins, malgré les efforts de communication et de sensibilisation, plus de 2 millions de personnes âgées de plus de 60 ans n’ont pas complété leur schéma vaccinal et sont en retard pour la prise de la 3e dose du vaccin anti-covid.

Aussi, les personnes âgées de plus de 60 ans et souffrant de maladies chroniques sont particulièrement en situation de vulnérabilité face à l’infection par la Covid et tout particulièrement ses nouvelles mutations. Comme l’ont noté certains experts suffisamment avertis, «le non-respect du schéma vaccinal, surtout chez cette catégorie, les rend vulnérables surtout face aux variants dont la réémergence reste envisageable compte tenu de la propagation continue du virus au niveau international».

En plus de cette catégorie, près de 400.000 personnes de plus de 75 ans n’ont pas reçu la troisième injection, alors qu’elles sont classées parmi les groupes les plus vulnérables en termes de santé et d’immunité et au moment où certains pays ont entamé une réflexion sur le renforcement de leur schéma vaccinal avec une quatrième dose pour booster leur immunité face au BA2 d’omicron, le plus répandu en Europe. Ces pays qui ont, d’ailleurs, pris très tôt le train de la vaccination, comme Israël, ont annoncé il y quelques jours, avoir détecté deux cas de contamination à un variant non identifié du coronavirus, sans gravité apparente et qui combine les sous-variants BA.1 et BA.2.

«Ce variant n’est pas encore connu dans le monde et les deux cas ont été découverts grâce à des tests PCR effectués à l’aéroport Ben Gourion à l’entrée en Israël», comme l’a indiqué un communiqué du ministère de la santé israélien. Les personnes contaminées ont présenté de légers symptômes de fièvre, maux de tête et de douleurs musculaires et n’ont pas nécessité de soins médicaux particuliers.

Un autre pays comme la Corée du Sud, n’en a pas moins signalé plus de 400.000 nouveaux cas de coronavirus tout récemment, un nouveau record, alors que le pays continue d’assouplir les restrictions malgré la vague d’infections alimentée par Omicron. La Chine, premier foyer où cette épidémie a été déclarée, s’activait aussi pour libérer des lits hospitaliers, afin d’éviter aux hôpitaux d’être potentiellement submergés par une flambée de cas Omicron qui a déjà entraîné le confinement de dizaines de mlilions d’habitants. Au total, la pandémie a fait officiellement au moins 6.041.660 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP.

Les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (966.380), devant le Brésil (655.585), l’Inde (515.877) et la Russie (361.344). L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui qui est officiellement établi.

Articles similaires