Le PAM consolide ses positions à marrakech

Fatima Zahra Mansouri à la mairie et Samir Goudar président de la région

Décidément, la région de Marrakech sourit bien au PAM. Elle est depuis le début de la création du parti un de ses principaux fiefs. Les élections du 8 septembre 2021 ont confirmé ce constat et de la plus belle manière.

Ainsi, pour ce qui est la mairie de la ville, Fatima Zahra Mansouri, la présidente du conseil national du PAM, reprend le fauteuil qu’elle avait durant le mandat 2009/2015 avant que le PJDiste Larbi Belcaid ne lui succède. Mais aussi bien les Marrakechis que les milliers de visiteurs de la ville ocre ont regretté l’intermède PJD. D’où l’élection haut la main de la liste PAM. Soutenue par le RNI et l’Istiqlal notamment, Mme Mansouri, femme de dossiers, dispose d’une majorité solide pour redynamiser la ville et lui assurer les projets de développement dont elle a besoin aussi bien en infrastructures touristiques qu’industrielles et agricoles.

D’ailleurs, la première expérience de Mme Mansouri, femme intègre, avocate de carrière, est là pour raviver l’espoir du décollage de la ville. Le défi sera davantage facilité dans la mesure où la région Marrakech Safi sera présidée elle aussi par un dirigeant PAM, en l’occurrence Samir Goudar. Membre du bureau politique du parti, ancien membre du conseil régional, M. Goudar s’est assuré la présidence de la région en ayant le soutien du RNI, de l’Istiqlal et de l’UC, notamment.

Ce dernier parti a même décidé de retirer ses candidats pour la présidence de la région et de la mairie. M. Goudar totalise 65 voix sur les 75 que compte le conseil de la région. Il espère même avoir plus. Pour lui, «cette victoire du PAM dans la région et au-delà est le fruit du sérieux, du travail du terrain que nous faisons et de notre contact permanent avec les citoyens. Nous avons toujours été à l’écoute de ces derniers et à la recherche des solutions à leurs problèmes… »

M. Goudar, diplômé en gestion, cadre dans une société privée, compte mettre à profit son expérience pour doter la région de moyens nécessaires à son essor, pour le bien de ses habitants et loin de tout calcul politicien. Il faut dire que depuis des années, Mme Mansouri et M. Goudar travaillent en tandem au sein du parti. Leur entente sera bénéfique pour toute la région. L’élection du maire et du président de région est prévue samedi 17 septembre 2021.