Le PAM. Des départs, mais ...

Le Parti Authenticité et Modernité (PAM) a particulièrement souffert des départs de membres importants, voire de dirigeants, comme Milouda Hazib, membre fondateur, ancienne députée et ancien membre du bureau politique du PAM, et Fatima El Hassani, la présidente de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, pour ne citer que ces deux exemples.

Malgré cela, le parti ne semble pas perturbé à cause de ces départs. Il maintient toutes ses chances de faire partie des quatre premiers partis politiques au classement des élections 2021. Le 9 août à Rabat, il a dévoilé son programme électoral pour les échéances législatives, régionales et communales prévues le 8 septembre.

Le PAM s’engage solennellement à adopter et mettre en place 9 priorités durant les 12 premiers mois du prochain gouvernement, en cas de sa victoire. Il s’agit de garantir un accès pour tous à une «Ecole publique forte», une meilleure accessibilité des citoyens aux soins et une bonne qualité de prise en charge, un accès pour tous à un logement décent garantissant l’inclusion et la dignité aux citoyens et un soutien à l’épanouissement de la jeunesse marocaine.

Ces priorités consistent aussi à préserver la dignité des personnes âgées sans revenus, augmenter le pouvoir d’achat, sauver les entreprises touristiques en difficulté, réduire les coûts des hydrocarbures et améliorer la gouvernance et la politique publique.

M.K