Palestine : Le Maroc condamne l’agression violente d’Israël à la Mosquée Al Aqsa


De violents affrontements ont opposé mercredi04 avril 2023 dans la nuit la police israélienne à des Palestiniens qui faisaient leur prières à la mosquée Al-Aqsa.

En effet, Israël a mené une intrusion illégale et violente dans l’espace sacré de la mosquée, déchaînant une vague de violence et de répression contre les fidèles musulmans qui se recueillaient pacifiquement dans ce lieu saint. Des dizaines de fidèles ont été blessés par suffocation suite à l’invasion de la mosquée par les forces d’occupation israéliennes, qui ont tiré des balles en caoutchouc et des gaz toxiques sur les fidèles. Selon des sources palestiniennes, les forces d’occupation ont brisé l’une des fenêtres du lieu de prière et ont lancé des gaz toxiques sur les fidèles, avant de pénétrer dans le lieu de prière et d’attaquer les gens qui étaient sur place.


Les médias israéliens ont rapporté que la police avait arrêté 450 Palestiniens et prévoit de maintenir 40 d’entre eux en détention, sans donner plus de détails. Ces actes violents d’Israël dans la région de la Mosquée Al Aqsa ont suscité l’indignation et l’ire de la communauté internationale, notamment le Royaume du Maroc. En réponse à cette ignominieuse action, le Maroc a fermement condamné l’agression perpétrée par les forces israéliennes à la Mosquée Al Aqsa, qui a choqué et horrifié la communauté musulmane dans le monde entier.

Le Royaume a exprimé sa désapprobation catégorique de cette intrusion illégale qui a eu lieu pendant le mois sacré de Ramadan, une période de recueillement, de réflexion et de paix pour les croyants musulmans. Dans un communiqué émis par le Ministère des Affaires étrangères, le Maroc a dénoncé cette action comme étant une violation flagrante du statut de la ville de Jérusalem et des lieux saints de l’Islam.

Le Maroc, sous la direction de SM le Roi Mohammed VI, qui préside le Comité Al Qods, a appelé à l’arrêt immédiat de toutes les pratiques et violations qui compromettent les chances de paix dans la région. En outre, le Maroc a réaffirmé son refus catégorique de telles actions provocatrices et violentes, qui ne font qu’aggraver la tension dans les territoires palestiniens occupés, et ont pour effet d’entraver les efforts visant à rétablir la paix et la confiance dans la région. Il est donc impératif que la communauté internationale fasse pression sur Israël pour qu’il cesse immédiatement ses actions agressives et illégales, qui sapent les chances de paix et de réconciliation dans la région.

Articles similaires