Ouassim El arroussi : "Nous proposons un éventail de services pour accélérer la transformation digitale des entreprises"


Acteur majeur dans le secteur de la technologie au Maroc, Inwi a signé une forte participation au premier salon Gitex Africa, tenu à Marrakech du 31 mai au 2 juin 2023. Ouassim El Arroussi, Directeur Études et Développement - B2B-inwi, revient sur les détails de cette participation, ainsi que sur les différents engagements d’Inwi en faveur des particuliers et des entreprises.

Quels sont les grands axes de la participation d’Inwi au Gitex Africa 2023 à Marrakech?
Durant les trois jours de cet événement, nous sommes revenus sur nos différentes réalisations qui sont aussi et tout autant des sources de fierté pour un acteur global comme Inwi. Ainsi, dans le domaine de l’éducation, nous avons pu accompagner la nouvelle phase du projet Marwan avec une connectivité certes mais aussi la possibilité pour 1 millions d’étudiants d’accéder à leurs ressources même quand ils ne sont pas sur campus, avec une connexion 4G particulièrement conçue pour eux. Et nous avons déployé du wifi 6 dans à peu près 240 sites universitaires.

Qu’en est-il des écoles?
Nous développons avec le ministère de tutelle des outils pédagogiques utilisant fortement le digital non seulement pour approcher le savoir digital en soi, mais aussi pour approcher d’autres types de savoir au niveau des écoles. Nous sommes à l’aube d’une évolution qui va transformer la manière d’apprendre dans le primaire, le collège et le lycée, et un opérateur comme Inwi a les capacités pour accompagner les acteurs publics et privés pour apporter la connectivité et les capacités nécessaires sans devoir mettre en place des équipements complexes ou coûteux dans les classes, en se basant notamment sur le wifi et le cloud. Cela permet ainsi de réduire le gap géographique au niveau des prestations scolaires entre les régions , mais rapproche aussi l’apprenant de l’expérience digitale qui est devenue nécessaire sur le marché du travail. Et on utilise le digital parfois même pour l’apprentissage via le gaming. À titre d’exemple, nous avons participé à une initiative avec le célèbre jeu Minecraft, ou encore au concept de classe digitale que nous déployons avec le ministère.

La question du débit se pose fortement. Que fait Inwi à ce niveau?
Nous agissons au niveau de la connectivité mobile haut débit, dans le cadre du programme national du haut débit auquel Inwi participe. Nous avons pu couvrir 3 millions de Marocains dans 11 000 localités qui se trouvaient dans des zones dites blanches, et qui peuvent désormais avoir accès à un réseau mobile internet haut débit. Notre présence au Gitex a été l’occasion de revenir également sur les différents services et applications publics et privés hébergés dans un de nos 8 data centers ou sur nos plateformes de cloud souverain. Nous avons également échangé avec nos visiteurs concernant l’innovation majeure qu’est la nouvelle box i-Dar 4G d’Inwi qui a permis une croissance substantielle du parc et nous espérons continuer sur cette lancée avec les box i-Dar ADSL et i-Dar fibre. Nous adressons le besoin de connectivités des foyers avec un mixe technologique comprenant la box i-Dar 4G et l’ADSL, et nous avons déployé une infrastructure capillaire et massive pour la partie fibre pour les foyers. L’objectif est d’accélérer la partie ADSL et fibre comme on l’a fait avec la 4G.


Win By Inwi connaît un succès indéniable. Pourriez-vous nous en parler plus?
Win by Inwi est un opérateur 100% digital de bout en bout qui est à la fois une rupture en termes d’usage et de technologie, mais aussi un succès commercial. Le client a le pouvoir de configurer chaque étape, depuis la phase de découverte, souscription, activation jusqu’à la relation client et le paiement, le tout de manière totalement digitale. Et c’est même le client qui définit l’offre, comme le nombre d’heures, de sms et autres, et il peut modifier tout cela quand il le souhaite.

Qu’en est-il des autres offres que vous proposez?
Inwi Money a présenté des exemples d’usage B2B et B2C autour du Mobile Money. Nous avons mis en avant 8 startups parmi les startups que nous soutenons dès l’étape de la génération d’idées jusqu’à l’accélération puis l’aboutissement sur le marché. Nous essayons autant que faire se peut d’être les premiers clients grand compte de ces startups, et on leur procure de la visibilité sur nos stands avant qu’ils bénéficient de la visibilité continentale qu’ils ont eu ici et qui les aidera à se développer encore plus. Par ailleurs, des challenges se posent aux entreprises et établissements publics, comme les quantités de plus en plus volumineuses à récupérer sur des sites qui sont de plus en plus éloignés, et à traiter dans un environnement souverains et rapidement évolutifs à la demande. Pour cela, nous proposons une connectivité intelligente et des solutions innovantes, comme la technologie SD1 qui est un réseau intelligent défini de manière software et qui permet de véhiculer les informations de manière intelligente sur différents types de réseaux.

La question de la cybersécurité se pose avec acuité également …
Pour la partie infrastructures, cloud, environnement souverain, nous avons des solutions de sauvegarde, de récupération de données ou encore de cybersécurité, car en ayant envie d’accélérer et de s’ouvrir, on est également confrontés à la nécessité de se protéger des menaces et donc d’apporter une dimension de résilience. Nous proposons par exemple des dispositifs contre les attaques DDoS, des firewalls intelligents et virtualisés qui ne nécessitent pas d’installation complexe au niveau du site client. Nous disposons également de dispositifs, processus et expertises marocaines qui permettent aux entreprises de surveiller leurs actifs de manière permanente 24h/24 et 7j/7, de détecter les attaques et d’y remédier, et de se protéger.

La technologie commence à trouver de plus en plus sa place dans le secteur agricole. Comment agissez-vous à ce niveau?
Nous sommes agréablement surpris par la maturité de l’écosystème au Maroc qui rivalise avec des marchés étrangers réputés plus matures. Nos clients sont déjà très au courant de la nécessité des technologies dans le secteur agricole, et plusieurs d’entre eux ont déjà mis en place des dispositifs technologiques, notamment grâce à la connectivité pour traiter l’information. Les agriculteurs utilisent nos solutions intelligentes de mobilité et de connectivité pour diffuser toute l’information collectée vers les centres de traitement de données ce qui permet d’apporter de l’intelligence et de l’optimisation.

Nous avons des clients de différentes tailles, mais aussi des multinationales présentes dans le secteur agricole. Et puis plusieurs startups avec lesquelles on travaille, on pu apporter une valeur ajoutée, notamment en lien avec l’intelligence artificielle, le traitement d’images qui aident dans l’optimisation de l’irrigation et des intrants ou encore pour la protection des récoltes.

Articles similaires