Une opération de séduction sur fond de tension

JEAN YVES LE DRIAN EN VISITE AU MAROC


Jean-Yves Le Drian reçu par Nasser Bourita.

Après l’Egypte, le ministre français des affaires étrangères, Jean Yves le Drian, s’est rendu au Maroc pour une visite de deux jours. Il cherche ainsi à apaiser la tension entre son pays et le monde musulman.

Profondément affectée par les mouvements de protestation qui se multiplient un peu partout dans le monde musulman, la France entame une opération diplomatique pour apaiser la tension suscitée par la publication des caricatures du Prophète Sidna Mohammed. Menée par le ministre français des affaires étrangères, Jean Yves le Drian, cette opération ne semble pas convaincre les milieux politiques et religieux pour lesquels le président français, Emmanuel Macron, est allé trop loin en soutenant la publication des caricatures. Dimanche 8 novembre 2020, le ministre français est arrivé à Rabat pour une visite de deux jours.

Lors de ce déplacement, le chef de la diplomatie française a rencontré son homologue marocain, Nasser Bourita, pour évoquer le renforcement de la coopération bilatérale, y compris en matière de lutte contre l’immigration irrégulière et les questions régionales et internationales.

Au cours de cette visite, le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères a visité l’Institut Mohammed VI de formation des imams morchidines et morchidates de Rabat, créé en 2015 par S.M. le Roi Mohammed VI. M. Le Drian y a poursuivi le travail d’explication et d’apaisement engagé par le France. Il s’est également rendu au Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain, où il a signé une convention de soutien de l’Agence française de développement à la Fédération marocaine des musées. Enfin, M. Le Drian a visité le lycée Descartes, où a eu lieu un échange, par visioconférence, avec l’ensemble des proviseurs des 44 établissements scolaires français au Maroc qui, avec 44.000 élèves, forment le deuxième plus grand réseau éducatif français dans le monde.

Droit de poursuite
Le Royaume est le deuxième pays arabo- musulman visité par le chef de la diplomatie française après l’Egypte. Il s’est notamment entretenu avec le cheikh de la mosquée d’Al-Azhar, qui a continué de critiquer les insultes contre le Prophète Sidna Mohammed.

Les deux hommes se sont entretenus pendant près d’une heure ce dimanche 8 novembre au Caire, notamment pour tenter de désamorcer les tensions qui existent entre la France et le monde arabe depuis deux semaines. Mais durant sa courte déclaration à la presse, le chef de la diplomatie française n’a pas eu un mot sur ce point précis. Il a préféré rappeler l’attachement de la France à la culture islamique et du besoin de travailler ensemble.

Mais derrière ces bonnes paroles, la mosquée d’al- Azhar a répondu avec véhémence à travers un communiqué de presse où l’institution continue de condamner toute insulte envers le Prophète Sidna Mohammed, que ce soit sur le fond autant que sur la forme et dit se réserver le droit de poursuivre les auteurs de blasphème devant la justice internationale.


X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger