Opération Marhaba 2021: Forte baisse des prix pour la liaison maritime

Le gouvernement annonce le renforcement de la flotte maritime et une importante baisse des tarifs pour faciliter le retour des Marocains résidant à l’étranger dans le Royaume.

Top départ pour l’opération Marhaba 2021! Les Marocains du monde pourront rejoindre le Royaume à partir de ce mardi 15 juin. Et pour regagner la patrie, beaucoup d’entre eux auront certainement l’embarras du choix entre les avions et les bateaux. Après les offres exceptionnelles de la Royal Air Maroc (RAM), celles non moins avantageuses de la traversée maritime ont été dévoilées mardi 14 juin par Nezha El Ouafi, ministre déléguée aux Affaires étrangères, chargée des Marocains résidant à l’étranger, lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants.

D’abord, le renforcement de la flotte maritime. Huit ferries seront ainsi mobilisés pour transporter entre 20.000 et 27.000 passagers par semaine. Trois ferries assureront la liaison aller-retour Tanger Med-Sète-Gênes, deux desserviront l’axe Tanger-Med-Marseille en aller-retour, et trois relieront les ports de Nador et Sète en aller-retour. Les prix de la traversée sont également revus à la baisse.

Nouvelles lignes
Un aller-retour, avec voiture, coûtera 450 euros à une famille de quatre personnes, sur une ligne de moyen-courrier et 990 euros pour le long-courrier, indique le ministère de l’Equipement, du transport, de la logistique et de l’eau, qui précise que la Direction de la marine marchande a entrepris, depuis lundi 14 juin, de nombreuses démarches avec les compagnies de transport opérant sur les lignes maritimes avec l’Europe, «dans le but d’augmenter la capacité de l’offre, de diversifier les ports d’embarquement et de pratiquer des prix raisonnables pour les voyageurs», annonce t-il dans un communiqué.

Il annonce aussi des négociations en cours entre le Maroc et les autorités portugaises pour l’ouverture de nouvelles lignes maritimes entre le port d’embarquement de Portimao, au Portugal, et le port Tanger-Med. En prenant langue avec Lisbonne, Rabat confirme donc que l’exclusion définitive des ports espagnols de cette opération semble irréversible. D’après le ministère, ces nouvelles lignes, qui s’ajouteront à celles de France et d’Italie, permettront aux ports marocains d’accueillir, chaque semaine, environ 48.000 passagers et 15.000 véhicules, soit 650.000 passagers et 180.000 véhicules durant la période du 15 juin au 30 septembre.

Tout un dispositif sera aussi déployé pour faciliter les déplacements de ces familles marocaines. Des consulats-mobiles et des laboratoires mobiles de test PCR seront ouverts sur les ports de départ, et du personnel médical sera présent sur les bateaux, selon la ministre Nezha El Ouafi. Des assistantes sociales de la Fondation Mohammed V pour la Solidarité voyageront aussi à bord des navires pour leur faciliter les démarches administratives douanières et sanitaires.

La Fondation ouvrira aussi des espaces d’accueil dans les ports français et italiens, mais aussi dans les ports de Tanger-Med, Nador et Al Hoceima en Italie. Selon elle, le soutien financier de l’Etat marocain pour réduire le prix des billets et la mobilisation de tout ce personnel devrait coûter 2 milliards de dirhams.