L'ONU ouvre à Rabat son bureau pour la formation à la lutte contre le terrorisme en Afrique

COOPÉRATION

Le siège du Bureau relatif au programme des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme et la Formation en Afrique, le premier du genre sur le continent africain, a été inauguré, jeudi 24 juin 2021 à Rabat. La cérémonie d’inauguration a été présidée par le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, Nasser Bourita, avec la participation, par visioconférence et en présentiel, de hauts responsables de l’ONU et de représentants du corps diplomatique accrédité au Maroc.

La cérémonie a été retransmise en vidéo-conférence pour permettre aux participants à la 2ème semaine internationale de lutte contre le terrorisme à New York d’y prendre part et de suivre ses travaux. Le nouveau Bureau oeuvrera à élaborer et à mettre en oeuvre des programmes accrédités visant principalement le renforcement de capacités et le développement de compétences dans le domaine de la lutte antiterroriste, notamment en matière de sécurité, d’enquêtes et de poursuites, de gestion des prisons et des frontières, de désengagement, de réhabilitation et de réinsertion.

Il s’appuiera sur la mutualisation de l’expertise du Maroc et de l’ONU afin de dispenser des formations de qualité au profit des Etats africains, selon une approche collaborative et solidaire reflétant un esprit de responsabilité collective. Le choix du Maroc en tant que partenaire pour l’établissement de ce Bureau Programme est une preuve supplémentaire de la confiance et de l’estime dont jouit la stratégie nationale de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme.

Ce projet permet également de consolider l’engagement continu et les valeurs de partage adoptées par le Maroc et la place privilégiée des questions africaines dans les initiatives diplomatiques du Royaume. Le Maroc et l’ONU avaient signé en octobre 2020, un accord de siège pour l’établissement au Maroc de ce Bureau Programme de l’ONU. Ce bureau vise à renforcer la capacité des États membres par l’élaboration de programmes nationaux de formation à la lutte contre le terrorisme.

A.A