ONU: M. Hilale présente la Déclaration ministérielle de Rabat sur les pays à revenu intermédiaire


Omar Hilale, ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU,  a décliné, à New York, les principaux axes de la Déclaration ministérielle de Rabat sur les pays à revenu intermédiaire (PRI) adoptée à l’issue de la Conférence internationale de haut niveau sur les PRI, qui s’est tenue les 5 et 6 février dernier dans la capitale du Royaume.

Cette présentation a eu lieu jeudi 7 mars 2024 au siège des Nations Unies en présence des ambassadeurs des États membres, des partenaires, et des représentants de plusieurs agences onusiennes, notamment le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), l'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) et la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED).

M. Hilale a expliqué que le Maroc a réussi à rassembler les PRI d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine et à engager une réflexion collective sur des solutions concrètes et orientées vers l’action afin de réorganiser la coopération au développement avec et entre tous les pays à revenu intermédiaire.

En deuxième lieu, la conférence a permis de repenser les cadres de coopération aux niveaux national, régional et international pour soutenir les PRI, a relevé M. Hilale, notant que ce conclave a également réussi à favoriser l’émergence d’un nouveau narratif “fort et positif” afin de réorganiser la coopération au développement avec les PRI en vue de répondre à leurs attentes et besoins, ainsi qu’aux défis auxquels ils font face.

En outre, le diplomate a fait observer que la Déclaration de Rabat qui a sanctionné les travaux de la Conférence a plaidé pour un changement de paradigme en matière de coopération internationale au service du développement durable, en invitant les entités, fonds et programmes des Nations Unies à développer davantage des stratégies spécifiques pour engager et fournir un soutien personnalisé aux pays à revenu intermédiaire.

Cette Déclaration soutient également la proposition du Secrétaire général des Nations Unies visant à établir un groupe d'experts de haut niveau pour faire progresser la sélection d'indicateurs multidimensionnels qui complètent ou vont au-delà du PIB, a poursuivi M. Hilale.

Articles similaires