L’ONEE réduit le débit d'eau à Zagora pour faire face au stress hydrique

Le retard des pluies se fait déjà sentir dans certaines régions du Maroc. Après une saison de sècheresse et un niveau inquiétant de stress hydrique, le manque des précipitations vient augmenter les risques et oblige les autorités à prendre des décisions pour rationaliser l’usage de l’eau. C’est le cas à Zagora, où l’Office national de l’électricité et de l'eau potable (ONEE) a annoncé des perturbations au niveau de l’approvisionnement de la ville en eau potable pendant les jours à venir. «A cause de la baisse des réserves d’eau au niveau du barrage El Mansour Dahbi, il est impossible d’y puiser l’eau», alerte l’office. D’autant plus que la nappe phréatique a drastiquement baissé, notamment au niveau de Nebch et Tahtah, indique l’office. En prévision d’une complication de la situation, l’office a décidé de procéder à une baisse du débit d’eau potable pendant la nuit, soit de 23h00 à 5h00, et ce à partir du mardi 20 septembre.

«Parallèlement à cette mesure, et dans le cas où les conditions météorologiques ne changent pas, nous appelons les citoyens à faire preuve de sens de responsabilité et de patriotisme en rationalisant les usages de l’eau potable et prendre les mesures nécessaires pour réparer les éventuelles fuites dans les maisons et d’informer l’office de toute fuite observée sur le réseau», indique l’ONEE dans un communiqué.