Omicron est là, que faire ?

Omicron progresse plus vite qu'aucun autre variant

Le nouveau variant Omicron est parmi nous. Parole du ministère de la santé et de la protection sociale qui vient d’annoncer, dans un communiqué, la détection de 27 nouveaux cas confirmés du variant Omicron du coronavirus, portant à 28 le nombre des cas confirmés.

S’agissant de l’origine des cas confirmés, le ministère révèle que 20 ont été détectés dans le cadre de sept clusters épidémiologiques familiaux, alors que huit sont des cas isolés. Cinq patients sont des enfants âgés entre 4 mois et 13 ans, précise-t-on de même source. Par ailleurs, le ministère a également fait état de 46 contaminations suspectes du variant Omicron, dont 14 dans la région de Marrakech-Safi.

Les cas suspects sont recensés quotidiennement notamment au sein de clusters épidémiologiques ou concernent des cas contacts. Ils sont soumis à des tests PCR avant qu’ils soient confirmés par l’analyse génomique. Aussi importantes soit ces révélations, il reste très difficile de repérer avec précision les nombreux cas du variant Omicron qui circulent dans notre pays. Le décompte officiel qui ne rapporte que quelques dizaines de cas au Maroc est très loin de la réalité. Alors que la vague Omicron s’apprête à déferler sur le pays, nous ne disposons toujours pas des indicateurs pour jauger la force de la marée à venir.

Aussi, et à l’instar d’autres pays dans le monde, le variant Omicron risque de se propager à toute vitesse. Et si, le variant Delta est encore largement responsable, jusqu’à maintenant, de la majorité des contaminations, Omicron s’apprête à s’y substituer: certains observateurs estiment qu’il est en bonne voie pour devenir, dans les jours à venir, la souche de Covid majoritaire dans presque tous les pays du monde.

Le Maroc n’y fera pas exception. Fait marquant de cette cinquième vague: les jeunes adultes, dans la plupart des pays européens, semblent beaucoup plus touchés que les autres. A l’inverse, les plus âgés et les tranches d’âge qui ont bénéficié de la campagne de rappel vaccinal, semblent moins touchés que la moyenne par cette cinquième vague. Néanmoins le vaccin n’arrêtera pas la pandémie de Covid19 à lui seul.

Le variant Delta infecte des personnes vaccinées et Omicron le fera plus encore. Le variant Omicron devenant dominant, les mesures de protection resteront essentielles, en particulier cet hiver. Sinon nous ne serons pas en mesure de maîtriser l’expansion rapide de ce nouveau variant. D’où l’intérêt d’accélérer encore la campagne de vaccination pour l’ensemble de la population marocaine.

Eu égard à l’augmentation observée des cas d’infection et du nombre de clusters familiaux en particulier et si on ne prend pas, dès maintenant, les mesures nécessaires qu’il faut, la situation épidémiologique risque de s’aggraver davantage. Les citoyens sont, ainsi, plus que jamais appelés à se conformer strictement aux mesures de prévention individuelles et collectives, notamment le port correct des masques de protection, le lavage fréquent des mains ou leur désinfection ainsi que la distanciation physique, tout en se faisant vacciner sans délai avec particulièrement la troisième dosel