Omicron: Le monde se barricade contre le nouveau variant

De nombreux pays ont renforcé leurs mesures restrictives pour éviter la propagation du nouveau variant, aussi contagieux que mystérieux.

Face à la propagation rapide du variant Omicron, plusieurs pays du monde se barricadent pour limiter les dégâts. La France a pris ses dispositions en annonçant, le 6 décembre 2021, la fermeture des discothèques pour quatre semaines et la troisième dose du vaccin anti- covid pour tous les Français âgés de 65 ans et plus. Les autorités ont également exigé le port du masque dans les lieux publics et élargi la vaccination aux enfants âgés de 5 à 11 ans depuis le mercredi 22 décembre, après une recommandation de la Haute autorité de santé (HAS).

Une campagne qui doit privilégier les collégiens de moins de 12 ans, avec deux doses du vaccin Pfizer (avec une dose de trois fois inférieure à celle d’un adulte) à trois semaines d’intervalle. Autant de mesures prises pour contrer la flambée exponentielle de l’épidémie dont le nombre de nouvelles contaminations était estimé à plus de 72.000 durant la journée du mardi 21 décembre 2021, après une moyenne quotidienne de 54.231 cas. Et Omicron n’y est pas étranger. «Ce variant est tellement contagieux que, contrairement aux autres variants (…), il se multiplie à une vitesse telle qu’il arrive en même temps partout sur la planète», a déclaré le ministre de la Santé, Olivier Véran, qui indique que le variant, qui représente 20% des nouveaux cas, devrait être majoritaire dans le pays «entre Noël et le Nouvel an».

En Espagne aussi, on serre également la vis. Le gouvernement a annoncé, mercredi 22 décembre, l’imposition du port du masque à l’extérieur et la mobilisation des professionnels de santé à la retraite pour contrer cette nouvelle vague. Le pays ibérique qui a pourtant vacciné 85% de la tranche d’âge des 70 ans et plus à la troisième dose, a enregistré un record de plus de 60.000 nouveaux cas le 22 décembre. Pis, le variant Omicron représente près de 50% des tests PCR réalisés.

Variant dominant en Europe
En Allemagne, les matchs de football de la Bundesliga et d’autres évènements sportifs se joueront à huis clos à partir du 28 décembre et jusqu’à nouvel ordre. Les discothèques et clubs de danse sont aussi fermés. Le pays a aussi entamé la vaccination des enfants âgés de 5 à 11 ans pour limiter la propagation du virus. «Omicron devient ou est déjà devenu dominant dans plusieurs pays y compris au Danemark, au Portugal et au Royaume-Uni, où les chiffres sont multipliés par deux tous les un jour et demi à trois jours, entraînant des taux inédits de transmission», alerte Dr. Hans Kluge, directeur de l’Organisation mondiale de la Santé. Trois pays européens qui ont pris des mesures quasi-similaires à celles des de la France et de l’Allemagne, pour lutter contre Omicron.

La situation n’est guère reluisante aux États- Unis, où environ 73% des nouvelles contaminations proviennent du célèbre variant. De nouvelles restrictions devraient être annoncées dans les prochains jours. Israël, qui compte plus de 400 cas liés au nouveau variant, a classé une dizaine de pays, dont le Maroc, les États-Unis et la France dans la liste des destinations déconseillées à leurs ressortissants, après avoir prolongé la suspension de tous les vols jusqu’au 28 décembre 2021. Tous les moyens semblent adéquats pour barrer la route à Omicron.