Les résultats des plateformes de démonstration confirment la résilience du système

PROGRAMME DE SEMIS DIRECT AL MOUTMIR DU GROUPE OCP

Les résultats de la 2ème phase de ce programme viennent consolider ceux obtenus durant la première phase, pour confirmer que l’agriculture de conservation associant le système de semis direct représente une solution fiable et durable pour faire face aux aléas climatiques et la rareté d’eau.

Dans le cadre de la deuxième phase du programme de semis direct Al Moutmir, OCP a organisé, du 22 avril au 12 mai 2021, quatre webinaires régionaux pour partager les résultats obtenus au niveau des plateformes de démonstration dédiées à ce système dans les différentes régions.

Ces rencontres, qui visent à échanger autour du semis direct, partie intégrante de l’agriculture de conservation, sont partagées en direct sur les réseaux sociaux avec la participation des différents acteurs du secteur agricole.

Pour rappel, l’objectif principal du programme de semis direct Al Moutmir, est de contribuer aux efforts nationaux déployés par le ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts en vue de favoriser le développement d’une agriculture prospère, durable et résiliente aux effets des changements climatiques.

Les webinaires, organisés et publiés en direct via les canaux de communication de l’initiative Al Moutmir à raison d’une rencontre par semaine (Sud Essaouira et Rehamna, Centre Khémisset, Benslimane, Berrechid, Settat, El Jadida, Sidi Bennour, El Youssoufia et Safi, Saïss et Tadla Sefrou, Meknès, El Hajeb, Khénifra et Khouribga, Nord Taounate, Ouezzane, Sidi Kacem, Taza et Taourirt…), ont montré que dans la région sud, il y a eu d’excellents résultats au niveau des PFD de semis direct confirmant la résilience de l’agriculture de conservation face aux aléas du climat.

Conditions agro-climatiques
Pour les deux provinces concernées (Essaouira et Rehamna), les résultats attendus montrent des résultats très satisfaisants au niveau des PFD semis direct par rapport aux parcelles témoins: Amélioration du rendement en grains de 67% en moyenne pour la région et amélioration du rendement biologique de 70%, sans compter une économie de 500 à 700 dirhams/ ha due à l’élimination des travaux du sol et une économie de 100 à 180 dirhams/ ha supplémentaire due à la réduction des doses de semis.

Dans la région Centre, on a relevé de très bons résultats au niveau des PFD semis direct dans toutes les provinces, sous différentes conditions agro-climatiques.

Le programme de cette deuxième phase 2020-2021 a touché, jusqu’ici, plus de 18.500 ha au niveau de plus de 100 localités dans 23 provinces réparties sur différentes zones agro-climatiques avec accompagnement de plus de 40 organisations professionnelles porteuses et plus de 3.000 agriculteurs bénéficiaires.

Ces résultats viennent consolider ceux obtenus durant la première phase, pour confirmer que l’agriculture de conservation associant le système de semis direct représente une solution fiable et durable pour faire face aux aléas climatiques et à la rareté de l’eau, surtout dans les zones arides.