Le PAM célèbre son 12è anniversaire

Objectif, resserrer les rangs

Le 9 aout, le PAM (parti authenticité et modernité) a célébré le 12è anniversaire de sa création. Un anniversaire marqué par les dissensions toujours vivaces suite au conflit ayant opposé l’ancien secrétaire général, Hakim Benchemmas et ses opposants menés par son successeur, Abdellatif Ouahbi, élu en février dernier, à la tête du parti.

Pour essayer de donner un nouveau souffle au parti, dans un cadre d’unité retrouvée, M. Ouahbi a adressé une lettre ouverte aux membres de la formation qu’il dirige et dans laquelle il appelle à l’unité et à oublier les querelles du passé pour pouvoir aller de l’avant et gagner les prochaines échéances électorales.

Le parti, dit-il, maintient le cap, reste fidèle aux idées fondatrices, tout en étant ouvert au dialogue avec l’ensemble des composantes du champ politique, sans exclusive. Ce n’est pas l’avis d’autres cadres du parti, dont notamment Mohamed Aboudrar, ancien président du groupe parlementaire PAM à la chambre des représentants.

M. Aboudrar s’est fendu d’un post sur sa page facebook où il souligne que le secrétaire général du PAM a perdu toute légitimité et a tout fait pour faire perdre au parti son identité et sa ligne directrice notamment en cherchant à s’allier avec le PJD…

Samir Goudar, membre du bureau politique et l’un des alliés de M. Ouahbi n’a pas tardé à répliquer aux opposants du secrétaire général en publiant un petit texte concis, précis mais porteur de messages forts. « Le PAM n’a pas changé. Nous sommes sur la même ligne, celle des fondateurs du parti tout en étant en phase avec les réalités du moment… Notre objectif est d’aller plus fort aux prochaines étapes électorales pour mieux servir nos concitoyens », nous déclare-t-il.


Laisser un commentaire

X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger