Nuit d'horreur à Gaza : 377 morts et une centaine dinfrastructures ravagées


La bande de Gaza a vécu l'une des nuits les plus sombres de son histoire. Outre le bilan tragique de 377 victimes annoncé par le ministère de la Santé de Gaza à la suite de l'offensive nocturne d'Israël, le service de défense civile du territoire contrôlé par le Hamas signale aussi d'importants dégâts matériels.

Les frappes aériennes israéliennes n'ont pas seulement emporté des vies. Elles ont anéanti des centaines d'infrastructures, transformant drastiquement le paysage du nord de la bande de Gaza. D'après la défense civile palestinienne, « des centaines de bâtiments et de résidences ont été complètement détruits et des milliers d'autres ont subi des dommages ». Ce déchaînement de destruction s'est principalement produit entre la soirée de vendredi et la nuit suivante.

Quant à elle, l'armée israélienne a communiqué avoir « visé 150 emplacements souterrains » dans le nord de cette enclave, sans donner davantage de précisions.

Ce drame survient dans un contexte où les moyens de communication, y compris internet, sont drastiquement limités pour les Palestiniens, exacerbant l'inquiétude de la communauté internationale face à cette crise en cours.

Articles similaires