Nouvelle alerte du centre de transfusion sanguine Casablanca-Settat: Une énorme pénurie de sang


600 poches de sang, c’est le maigre stock sanguin dont dispose actuellement la région Casablanca-Settat. Un stock qui suffit pour couvrir les besoins de cette région pendant deux jours seulement.

 

Malgré la mobilisation du centre de transfusion sanguine de la région Casablanca-Settat, la situation demeure critique, pour Dr Amal Darid, directrice du CRTS Casablanca-Settat, ce problème est dramatique car de nombreuses personnes attendent avec impatience de recevoir une poche de sang mais la salle de transfusion est quasi vide.

D’après Dr Darid la principale cause de cette situation alarmante est la baisse du nombre de donneurs qui s’est accentuée durant la période estivale, en raison des départs en vacances. «Spécialement cette année a connu une accélération des départs en vacances, ce qui s’est répercuté sur le don de sang» ajoute-t-elle. Et d’estimer que la saison estivale a été marquée, comme à l’accoutumée, par l’augmentation des accidents sur la voie publique, faisant accroître la demande de poches de sang.

Dans le cadre de sa stratégie visant à assurer une proximité des donneurs, le CRTS de Casablanca-Settat signe d’importantes conventions comme celle avec le ministère de l’intérieur puis la convention également avec le ministère des Habous, mais les dons demeurent timides vu que la majorité des donneurs se disent que les centres vendent le sang, une idée qui doit être bannie absolument puisque le don du sang est géré par la loi 03.94 qui stipule, entre autres, que cette opération est gratuite, a fait savoir docteur Amal Darid.


Interrogée sur la stratégie de son centre pour affronter ce problème, Dr Darid a affirmé qu’ils ont essayé d’intégrer en premier lieu la société civile pour réaliser un programme hebdomadaire, puis les polycliniques qui se présentent dans le corps médical vu qu’il est le mieux placé pour comprendre l’importance du don de sang.

 

Un appel aux cœurs

Dr Darid a déclaré que son centre a aussi essayé de sensibiliser même les jeunes étudiants des facultés qui ont répondu très présent à ses actions de don de sang. Dans ce cadre, le CRTS de Casablanca-Settat a conclu un accord entre le CHU et la Faculté de médecine, un effort qui a donné ses fruits puisqu’ils ont constaté aujourd’hui que les étudiants, surtout en médecine, viennent très souvent donner le sang, chose qui a motivé d’autres donneurs.

En termes de communication, Dr Amal n’a pas oublié de parler de l’implication des influenceurs lors de cette compagne de sensibilisation. Une action que le CRTS de Casablanca-Settat souhaite poursuivre encore cette année, vu ses résultats très satisfaisants. En 2020, cinq influenceurs ont pu sauver en trois mois 49.000 vies, ceci montre le vrai impact qu’engendre aujourd’hui les réseaux sociaux sur les citoyens.

À travers cet entretien, Dr Amal Darid, directrice du CRTS de Casablanca-Settat, a voulu aussi adresser un message aux citoyens: «J’adresse un appel aux cœurs de tout les Marocains connus par leur générosité, pas en tant que médecin ou responsable mais en tant que personne qui vit chaque jour le drame des gens qui ont vraiment besoin de sang».

Articles similaires