Les nouveaux ambassadeurs reçus par le Roi Mohammed VI à Rabat

Les représentants à l’étranger d’un maroc nouveau

Les nouveaux ambassadeurs vont devoir renforcer des liens politiques, économiques et culturels déjà établis avec leurs pays d’accréditation, à un moment où le nouveau paradigme de la diplomatie marocaine pousse les grandes puissances, notamment européennes, à compter dorénavant avec un partenaire de premier rang.

Le Roi Mohammed VI a reçu, mardi 14 décembre 2021, au palais royal de Rabat, plusieurs nouveaux ambassadeurs dans les missions diplomatiques du Royaume auxquels le Souverain a remis leurs dahirs de nomination. Il s’agit, entre autres, de Mohamed Benchaâboun, ambassadeur à Paris. La nomination de l’ancien ministre des Finances, qui n’a pas démérité depuis l’avènement de la pandémie du Covid-19 en bravant une situation financière difficile, intervient à une époque où les relations bilatérales sont peu ou prou brouillées (du moins sur le plan officieux). A 59 ans, Mohamed Benchaâboun a été nommé, dimanche 17 octobre 2021, ambassadeur du Maroc à Paris par le Roi Mohammed VI, lors du conseil des ministres tenu au palais royal de Fès.

Un des piliers du ministère des Affaires étrangères ayant été démarqué lors de la crise sanitaire, grand diplomate de carrière, chevronné, Mohamed El Basri est le nouvel ambassadeur du Maroc aux Pays-Bas. Un autre diplomate de carrière, en l’occurrence Karim Medrek, a reçu son dahir de nomination comme ambassadeur auprès du Royaume de Suède et de la République de Lettonie.

Abderrazzak Laassel s’ajoute à cette liste de diplomates expérimentés. Il est désormais ambassadeur du Royaume auprès de la République du Kenya et de la République du Soudan du Sud.

Enjeux stratégiques
En Palestine, Abderrahim Mouziane est nommé ambassadeur. Il a été chef de la division des organisations arabes et islamiques au ministère des Affaires étrangères. Un poste qui lui confère une maitrise de la cause palestinienne et de l’apport politique et économique du Royaume dans cette question. Pour sa part, le jeune diplomate Hakim Hajoui, 39 ans, est le nouvel ambassadeur au Royaume-Uni. Sa nomination devrait insuffler une nouvelle dynamique à une représentation diplomatique aux grands enjeux stratégiques. Londres étant l’une des capitales les plus prestigieuses avec Paris et Washington.

Les nouveaux ambassadeurs, qui ont prêté serment devant le Roi Mohammed VI, au palais royal de Rabat, sont investis d’une mission particulière, celle de faire rayonner le Maroc à l’étranger et de renforcer des liens politiques, économiques et culturels déjà établis, à un moment où le nouveau paradigme de la diplomatie marocaine pousse les grandes puissances, notamment européennes, à compter dorénavant avec un partenaire de premier rang.