Nouveau variant du coronavirus : l’Europe en état d’alerte, le Maroc "prêt"

Omicron sème la panique dans le monde entier. Qualifié de “préoccupant” par l’OMS, le nouveau variant du coronavirus inquiète quant à sa contagiosité et sa capacité à résister aux vaccins, et poussent déjà plusieurs pays à prendre des actions préventives.  

Au Maroc, Dr. Tayeb Hamdi, médecin et chercheur en politiques et systèmes de santé, a affirmé, samedi 27 novembre, que le Royaume “a déjà pris les mesures nécessaires pour réduire le risque d’importer des cas du nouveau variant du coronavirus Omicron, annoncé il y a deux jours”.  

Des dizaines de pays européens, américains et arabes avait décidé de fermer leurs frontières à l’Afrique australe, région dans laquelle le virus aurait muté. Le ministre de la santé sud-africain a regretté, vendredi soir, une réaction de “panique”, et que “certains dirigeants cherchent des boucs émissaires pour résoudre un problème qui est mondial”.  

Omicron inquiète particulières à cause du un nombre "extrêmement élevé" de mutations qu’il présente, estimé à au moins 30 contre seulement deux pour la variant Delta. Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a mis en garde contre “l'incertitude considérable concernant la contagiosité, l'efficacité des vaccins, le risque de réinfection et les autres caractéristiques du variant Omicron". 

L’Allemagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni ont annoncé samedi, avoir détecté plusieurs cas du nouveau variant parmi des voyageurs en provenance d’Afrique du Sud, où il a été identifié pour la première fois. Une évolution qui a poussé le premier ministre britannique Boris Johnson à renforcer les mesures d’entrée dans son pays afin de freiner le nouveau variant. “Nous devons maintenant aller plus loin et mettre en place un nouveau régime de tests. Nous demanderons à toute personne entrant au Royaume-Uni de passer un test PCR” deux jours après son arrivée “et de s’isoler jusqu’à ce qu’elle ait le résultat”, a affirmé Johnson en conférence de presse.  

 

 

Air France renforce ses vols avec le Maroc avant l’imminente fermeture des frontières

Moins de 24 heures après la décision du Maroc, le jeudi 25 novembre soir, de suspendre ses vols avec la France, la compagnie Air France a annoncé qu'elle maintiendrait ses liaisons aériennes a

Lire la suite