Un nouveau livre sur la situation du diabète au Maroc

Jamal Belkhadir

Un véritable problème de santé publique


Le diabète constitue en 2017 une énorme épidémie mondiale avec des conséquences médicales, sociales et économiques dévastatrices sans précédent.

Le Diabète en 2017: Quoi de neuf?. C’est l’intitulé d’un nouvel ouvrage publié, mi-juillet 2017, par la Ligue marocaine de lutte contre le diabète. L’ouvrage est sorti à l’occasion du 6ème colloque sur le diabète et la nutrition, organisé les 7 et 8 juillet 2017 à Rabat. Ce livre, composé de 300 pages, traite de nombreuses thématiques intéressant les personnes diabétiques en particulier et l’opinion publique en général. Il est divisé en plusieurs parties traitant de l’épidémiologie et le diagnostic, les complications, le diabète et la grossesse, le traitement, les aspects psychologiques et sociaux, les droits des personnes diabétiques et l’approche parentale multisectorielle.

Des thèmes s’interférant les uns aux autres et dont le contenu scientifique tend à circonscrire la progression de la maladie et soulager ses retombées médicales et sociales sur les patients. Le président de la Ligue marocaine de lutte contre le diabète, le Pr. Jamal Belkhadir, endocrinologue et diabétologue, souligne qu’avec ses conséquences cardiovasculaires et dégénératives, le diabète constitue en 2017 une véritable épidémie mondiale avec des conséquences médicales, sociales et économiques dévastatrices sans précédent.

Le diabète n’est plus limité aux pays riches et constitue désormais un problème de santé publique croissant dans les pays en développement. Et c’est dans les pays d’Afrique et de la région MENA que la progression de la prévalence de la maladie est la plus élevée avec la perspective de doublement des chiffres actuels.

Insuffisance rénale
Jamal Belkhadir explique que la situation du diabète au Maroc est particulièrement préoccupante et les dernières estimations montrent une prévalence de 10% avec environ 2 millions de personnes atteintes et dont plus de 40% ignorent qu’elles sont diabétiques. Le diabète représente aujourd’hui au Maroc et dans le monde la première cause de mortalité par insuffisance rénale, la première cause de morbidité et mortalité par maladie cardiovasculaire, associé avec les autres facteurs de risque, la première cause de cécité et la première cause d’amputation des membres inférieurs.

Plusieurs recommandations marocaines et de la région MENA mettent l’accent sur l’importance et la nécessité de l’engagement des politiques au plus haut niveau pour mettre en oeuvre des stratégies intégrées de prévention, de dépistage précoce et d’amélioration de la qualité des soins du diabète et des maladies de la nutrition.

Publié en coordination avec la Fédération internationale de diabète en Afrique du Nord et Moyen-Orient, cet ouvrage a été réalisé par un aréopage de 54 professionnels de la santé marocains et étrangers.