Quand le niveau de vie se dégrade

LE HCP PUBLIE SON INDICE DE CONFIANCE DES MÉNAGES AU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2021

Estimant leur situation respective d’emploi et financière de plus en plus déplorable, les ménages marocains restent pessimistes quant à l’évolution de leur niveau de vie et de l’opportunité à effectuer des achats de biens durables.

Au deuxième trimestre de 2021, 65,6% des ménages déclarent une dégradation du niveau de vie au cours des 12 derniers mois, 19,6% un maintien au même niveau et 14,8% une amélioration. Le solde d’opinion sur l’évolution passée du niveau de vie est resté négatif, à moins 50,8 points, contre moins 50,5 points au trimestre précédent et moins 24,8 points au même trimestre de l’année passée.

Au cours des 12 prochains mois, 29,6% des ménages s’attendent à une dégradation du niveau de vie, 40,6% à un maintien au même niveau et 29,8% à une amélioration. Le solde d’opinion relatif à cet indicateur s’établit à 0,2 points enregistrant ainsi une dégradation par rapport au trimestre précédent et une amélioration par rapport au même trimestre de l’année précédente où il était à 13,2 points et à moins 11,4 points respectivement. S’agissant de la situation financière, 54,6% des ménages estiment que leurs revenus couvrent leurs dépenses, 41,7% déclarent s’endetter ou puiser dans leur épargne et 3,7% affirment épargner une partie de leur revenu. Le solde d’opinion relatif à la situation financière actuelle des ménages est resté ainsi négatif, à moins 38,0 points contre moins 34,4 points le trimestre précédent et moins 30,0 points une année auparavant.

Perception négative
Quant à l’évolution de leur situation financière au cours des 12 derniers mois, 55,5% contre 5,5% des ménages considèrent qu’elle s’est dégradée. Cette perception reste ainsi négative, avec un solde d’opinion de moins 50,0 points contre moins 47,4 points au trimestre précèdent et moins 27,0 points au même trimestre de l’année précédente. Au cours des 12 prochains mois, 30,3% contre 15,5% des ménages s’attendent à une amélioration de leur situation financière. Le solde d’opinion de cet indicateur s’est ainsi établi à 14,8 points contre 21,2 points un trimestre auparavant et moins 4,6 points un an auparavant.

Concernant la situation du marché du travail, 80,0% contre 10,2% des ménages s’attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois. Le solde d’opinion est resté ainsi négatif à moins 69,8 points contre moins 62,2 points un trimestre auparavant et moins 75,2 points un an auparavant. Sur le volet de l’achat de biens durables, l’enquête révèle que 74,6% contre 9,0% des ménages considèrent que le moment n’est pas opportun pour effectuer des achats de biens durables. Le solde d’opinion de cet indicateur est resté négatif avec moins 65,6 enregistrant une dégradation par rapport au trimestre précédent où il s’est établi à moins 61,6 et une amélioration par rapport au même trimestre de l’année précédente se situant à moins 68,0