Naïma Moutchou, vice-présidente de l'assemblée nationale française

Nouvelle étoile montante de la politique en France

Élue par ses pairs au poste de vice-présidente de l’Assemblée nationale française, Naïma Moutchou incarne la nouvelle génération de femmes politiques françaises d’origine marocaine engagées pour le renouveau de la politique en France.

Elle est le nouveau visage de la diversité politique française. Après Rachida Dati, ancienne Garde des sceaux, ministre de la justice dans le gouvernement de Nicolas Sarkozy, entre 2007 et 2009, Najat Valaud Belkacem, ancienne ministre de l’éducation nationale dans le gouvernement de François Hollande entre 2014 et 2017, et bien d’autres femmes d’origine marocaine au parcours exceptionnel, c’est au tour d’une autre femme politique franco-marocaine de faire son chemin dans les cercles du pouvoir français.

Il s’agit de Naïma Moutchou, députée de la 4ème circonscription du Val d’Oise, qui vient d’être élue vice-présidente de l’assemblée nationale française. Elle figure parmi les six vice-présidents de l’institution législative de la France qui vient d’élire à sa tête pour la première de son histoire une femme en la personne de Yaël Braun-Pivet appartenant au parti de la majorité présidentielle, la République en Marche.

Un parcours exceptionnel
Dans un post publié sur twitter, Naïma Moutchou a indiqué être honorée de la confiance placée en elle par ses collègues. Née à Ermont, dans le Val d’Oise, de parents marocains arrivés en France en 1961, Naïma Moutchou grandit à Eubonne, dans une famille nombreuse de six filles et fait ses études de droit à l’université de Cergy-Pontoise, où elle obtient un diplôme de juriste-conseil d’entreprise. Elle devient avocate au barreau de Paris en 2008 et exerce sa profession dans le droit des affaires et le droit de la presse.

Militante, elle met sa profession au service de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme. Ancienne membre du parti présidentiel, la République en Marche, pour lequel elle avait été élue en 2017 dans la 4ème circonscription du Val d’Oise, Naïma Moutchou a réussi le parti de se faire réélire en juin 2022 sous les couleurs d’un nouveau politique, Horizons.

Pendant l’ancienne législature, elle était membre de la commission des lois de l’assemblée nationale et avait aussi exercé le rôle de coordinatrice de son groupe parlementaire au sein de l’institution française. Élue première vice-présidente du groupe LREM en 2019, elle a ensuite été élue vice-présidente de la commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l’administration générale de la République en 2020.

Naïma Moutchou est certainement appelée à un bel avenir en France en espérant un jour, comme ses anciennes concitoyennes, Rachida Dati et Najat Valaud Belkacem, entrer dans le gouvernement en France.