Nador West Med, le port qui désenclavera la région de l'oriental

INFRASTRUCTURES

Le port est de nature à résoudre certains problèmes qui handicapent l’essor du secteur industriel, notamment en termes d’exportation et d’accès à d’autres marchés, vu l’éloignement de la région de l’Oriental des grandes métropoles qui constituent l’essentiel du bassin de consommation.

Le port Nador West Med est un projet de grande envergure qui va booster le développement de la région de l’Oriental. C’est ce qu’ont affirmé les participants à un webinaire organisé mardi 4 mai 2021 autour du développement de la région de l’Oriental.

Ce futur port structurant, dont les travaux avancent à un rythme soutenu, va changer le visage de la région et favoriser son décollage économique, ont-ils souligné. Dans son intervention, Abdelhafid El Jaroudi, président de la Chambre de commerce, d’industrie et de services (CCIS) de l’Oriental a rappelé que cette région a connu la réalisation de nombreux investissements et projets structurants à la faveur de l’Initiative royale pour le développement de l’Oriental, lancée en mars 2003, afin de faciliter son émergence socio-économique.

Il a ainsi noté que le géant port Nador West Med jouera un rôle clé dans le désenclavement de l’Oriental et sera un atout majeur dans le développement de cette région et du centre du Royaume. M. Jaroudi a rappelé aussi que la région de l’Oriental a été dotée d’une technopole à Oujda, d’un agropole à Berkane et d’un parc industriel à Selouane, estimant que le tissu industriel dans la région a connu un flux important en investissements et que des efforts considérables sont déployés pour la restructuration du secteur informel.

De son côté, Noureddine Bachiri, président de la CGEM-Oriental, a indiqué que la région de l’Oriental a connu un essor indéniable à la faveur l’Initiative royale, qui a permis de doter la région d’importantes infrastructures (connexions autoroutières et ferroviaires, aéroports, CHU,…). Il s’est félicité des efforts consentis par les différentes parties prenantes ayant abouti à l’éradication du phénomène de la contrebande, ainsi que des succès réalisés par de nombreux entrepreneurs qui ont choisi d’investir dans cette région.

Franc succès
Pour sa part, Rachid Rami, responsable au sein du Centre régional d’investissement (CRI) de l’Oriental, a estimé que le port Nador West Med est de nature à résoudre certains problèmes qui handicapent l’essor du secteur industriel, notamment en termes d’exportation de la production et d’accès à d’autres marchés, vu l’éloignement de cette région des grandes métropoles qui constituent l’essentiel du bassin de consommation.

S’agissant du positionnement de la ville d’Oujda, il a mis en avant son attractivité industrielle, notamment pour les TPME, la nouvelle dynamique du secteur de l’offshoring, et le franc succès enregistré en matière de commercialisation des zones industrielles créées et aménagées aux alentours de la ville.