Nadia Fettah Alaoui et Makhtar Diop concluent à Marrakech cinq importants accords en marge des Assemblées générales de la Banque mondiale et du FMI


Coprésidée par Nadia Fettah Alaoui, ministre de l’economie et des Finances et Makhtar Diop, dirceteur général de la Société financière internationale (SFI) de la Banque mondiale, une cérémonie de signature de cinq accords a eu lieu mardi 10 octobre 2023, 0 Bab Ighli à Marrakech, en marge des Assemblées générales de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI). Quatre des cinq accord sont financiers et visent à soutenir la sécurité alimentaire, l’accès au financement, l’agriculture durable et la construction au Maroc et dans d’autres régions d’Afrique.


 

Le montant total du financement porte sur 195 millions de dollars. Il s’agit, dans le détail, d’un prêt de 106 millions de dollars consenti à l’OCP, destiné à financer son ambitieux programme de centrales solaires et contribuer à l’écologisation des systèmes alimentaires mondiaux ; d’un mécanisme de partage des risques de 36 millions de dollars mis en place avec la Banque Centrale Populaire (BCP) et la Compagnie marocaine de goutte-à-goutte et de pompage (CMGP), une entreprise marocaine qui produit et distribue des systèmes d’irrigation, destiné à soutenir l’agriculture durable au Maroc, notamment dans la région touchée par le tremblement de terre ; Une prise de participation de 10 millions de dollars, en partenariat avec Mediterrania Capital, au capital du fournisseur de services financiers marocain et un prêt vert de 45 millions de dollars octroyé au cimentier marocain Ciments de l’Afrique (Cimaf) visant à soutenir la production de ciment bas carbone en Afrique.

 

En, outre, SFI a annoncé qu’elle fournira des services-conseils, en collaboration avec le Centre régional d’investissement (CRI) de la région de Marrakech-Safi, afin d’évaluer l’impact sur l’économie nationale et de prendre les mesures adaptées pour soutenir les entreprises touchées.

 

A cette occasion, Nadia Fettah Alaoui, ministre de l’Economie et des Finances, a confié à Maroc Hebdo que la SFI a démontré, au travers ses nouveaux accords, son soutien indéfectible à la trajectoire de développement, économique, sociale et sociétale du Royaume. « Ces accords ont touché des secteurs d’envergure et prioritaires pour le Maroc, le développement durable, l’inclusion financière, l’agriculture, et l’expansion et l’investissement sur le continent africain. Au-delà de cela, il y avait une ambition commune de faire mieux à l’avenir. La dynamique, les réforme en exécution ou en projet sous les orientations de S.M. le Roi vont constituer un vivier supplémentaire pour encore plus de réalisations communes et pour un avenir plus durable et plus équitable », a-t-elle souligné.

 

De son côté, Makhtar Diop, DG de la SFI, tout en réitérant que l’engagement de l’institution financière vis-à-vis du Maroc demeure fort, a expliqué que la SFI continue à soutenir des projets dans les domaines des énergies renouvelables, de la production agricole et du secteur financier. « Le Royaume est une des portes du continent africain. Il est entre l’Europe, le continent africain et le reste du monde. Les accords que nous avons signés témoignent et reflètent cette orientation que nous avons entreprise en ce qui concerne le Maroc. Ce n’est que le début d’un renouveau de nos relations qui sont déjà très solides et profondes. Nous avons l’intention de les amener à un niveau très élevé en triplant nos investissements au Maroc dans les années à venir », conclut-il.

 

Articles similaires