CGAM Hssabe 970X250

Le ministre d'état Mustapha Ramid reprend ses esprits

Intervention chirurgicale

L’état de santé de Mustafa Ramid, ministre d’Etat chargé des droits de l’Homme et des relations avec le parlement, s’améliore après la réussite d’une opération chirurgicale au niveau de la gorge qu’il a subie samedi 27 février 2021 à l’hôpital Mohammed VI à Bouskoura, quelques mois après avoir été opéré, avec succès, au niveau du rein.

Le secrétaire général du PJD, Saâd Eddine El Othmani, accompagné de quelques membres de la direction du parti, lui a rendu visite dans l’après-midi du dimanche 28 février à l’hôpital pour s’enquérir de son état de santé. Une information que M. El Othmani a publiée dans un post sur sa page Facebook.

Cette visite a permis d’apaiser la tension entre les deux hommes qui a débouché sur une demande de décharge de ses fonctions ministérielles adressée, vendredi 26 février, par Mustapha Ramid, en tant que ministre d’Etat, à Saâd Eddine El Othmani, en sa qualité de Chef du gouvernement. Dans cette lettre de démission, Ramid justifie sa demande «surprise» et inattendue par son état de santé qui ne lui permet plus d’assurer sa mission.

Or, en vérité, le ministre d’État était «fâché contre son chef» et le secrétaire général de son parti! Il était mécontent qu’El Othmani ne l’ait pas tenu au courant de la décision prise par décret et en conseil de gouvernement (vendredi), de convoquer une session extraordinaire du Parlement dès mardi 2 mars. Mustapha Ramid est revenu sur sa décision le jour même après des excuses que lui a présentées le chef de l’Exécutif.