Munir Mohamedi, meilleur portier de la deuxième division Espagnole

UNE BELLE PROUESSE

Le portier international marocain de Malaga a été élu meilleur gardien de la saison 2019/2020 de deuxième division espagnole. Une belle consécration pour le Lion de l’Atlas qui n’a jamais connu le plus haut niveau en club.

Pour un gardien de but en Espagne, le trophée Zomara est la plus belle consécration. Cette récompense du nom du légendaire portier des années 20 et 30, est attribuée au gardien dont le ratio de buts encaissés par match est le plus faible dans les championnats de première et deuxième divisions. Si Thibaut Courtois du Real Madrid a été désigné meilleur portier de la Liga, c’est un Marocain qui a reçu la récompense de LaLiga Adelente. En effet, Munir Mohamedi a effectué une grande saison malgré la saison décevante de son équipe, Malaga (14e du classement avec 53 points).

Il faut dire que le deuxième gardien des Lions de l’Atlas derrière Yassine Bounou a été le maître des «clean-sheets», le fait de préserver ses cages inviolées lors d’une rencontre. Il en a effectué 18 en 38 rencontres disputées, un record en Espagne alors que dans le même temps, il a encaissé 29 buts soit un ratio de seulement 0,76 but par match. Grâce à sa performance, notamment lors de la reprise du championnat (7 clean-sheets en 10 rencontres), Munir Mohamedi a écarté la concurrence de gardiens dont les équipes occupent le haut du tableau, à savoir Alberto Cifuentes Martínez, le numéro 1 de Cadiz, ou Diego Mariño, le portier du Sporting de Gijón.

Munir est ainsi le deuxième joueur d’origine marocaine qui évolue en Espagne à recevoir ce prix, après le légendaire Baddou Zaki alors capitaine du RCD Mallorca il y a tout juste 31 ans. Seul différence mais elle est de taille, Zaki l’avait reçu lorsqu’il jouait en championnat de première division. En tout cas, cette belle reconnaissance permet aux Lions de l’Atlas de compter sur deux excellents éléments pour défendre leurs cages à l’approche des qualifications à la Coupe du monde 2022 et la CAN.

Une belle reconnaissance
Le Maroc dispose de deux portiers qui s’illustrent en Espagne. Ainsi le gardien titulaire de Vahid Halilhodzic, Yassine Bounou (FC Séville), qualifié pour la LDC UEFA, et Mohamedi (Malaga) seront aussi décisifs dans le parcours des Lions. Né à Melilla, dans le préside occupé aux portes de Nador d’où est originaire son père, Munir y a débuté sa carrière professionnelle en 2010, dans un club où il avait achevé une formation entamée à Goyu Ryu, AD Ceuta puis Alméria.

Son transfert à Numancia en 2014 lui permettra de devenir international en 2015, lors d’un match amical face à l’Uruguay à Agadir (0-1), alors que Badou Zaki, clin d’oeil du destin, est à la tête des Lions de l’Atlas. Hervé Renard l’installera ensuite dans le costume de titulaire avec bonheur lors des qualifications pour la Coupe du monde 2018 en Russie, lors desquelles Mohamedi est devenu un gardien difficile à battre puisque n’ayant encaissé aucun but. Yassine Bounou finira par lui prendre sa place à l’orée de la CAN 2019 en Égypte.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger