Mostafa Labrak : "Vivo Energy Maroc importe le pétrole russe à travers sa maison mère, Vitol"


Pour cet expert marocain en hydrocarbures, seuls les opérateurs pétroliers nationaux, appartenant à des multinationales étrangères puissantes, pourraient actuellement se permettre d’acheter du pétrole russe.

Pourquoi, selon vous, certaines sociétés pétrolières marocaines importent du pétrole russe ?
Il faut savoir que le commerce avec la Russie n’est pas interdit formellement pour le Maroc. Et le pétrole russe ne fait pas exception. Les sociétés pétrolières marocaines, qui sont en relation avec les sociétés de trading à l’international, pourraient se permettre d’importer le pétrole russe. Pour le moment, elles l’ont fait dans des quantités limitées. Mais ce qui explique le recours au pétrole russe, c’est la rareté du pétrole en provenance de l’Europe. Il faut savoir que le Maroc, depuis de longues années, s’approvisionne en pétrole raffiné chez plusieurs pays européens notamment l’Espagne, le Portugal et la Hollande, qui euxmêmes s’approvisionnaient chez les Russes. Or, depuis l’embargo imposé contre les exportations russes, l’Europe connait elle-même une crise de pétrole.

Certains disent que grâce à son prix très bas le pétrole russe est convoité par les pétroliers marocains…
Pour moi, ce n’est pas totalement vrai. À mes yeux, il n’y a pas une grande différence entre le prix du pétrole en provenance de l’Europe et le pétrole russe. Le premier se négocie à 800 dollars la tonne tandis que le pétrole russe se vend à 750 dollars la tonne. Dans certains cas, ce dernier prix pourrait subir des rabais en fonction des quantités achetées.


Pourquoi, selon vous, les banques marocaines refusent de financer les importations du pétrole russe ?
Seuls les opérateurs pétroliers, appartenant à des multinationales étrangères, pourraient actuellement se permettre d’acheter du pétrole russe. Et ce pour la simple raison que leurs assises financières sont solides, outre leur adossement à un système bancaire non concerné par les sanctions européennes sur la Russie. En ce qui concerne nos banques marocaines, plusieurs d’entre elles sont filiales de grands groupes financiers européens qui ont imposé des sanctions économiques à la Russie. C’est ce qui explique, entre autres, ce refus de financer les importations du pétrole russe.

Beaucoup avancent que la société Vivo Energy Maroc est la seule entité au Maroc à avoir importé du pétrole russe. Pourquoi, selon vous, elle est la seule ?
Il faut savoir que Vivo Energy Maroc est une société affiliée à un grand groupe international, en l’occurrence, Vitol, dont le siège social est basé en Suisse à Genève. Et Vitol est considéré, à juste titre, comme l’une des plus grosses sociétés de trading dans le monde. Ce n’est donc pas étonnant que Vivo Energy importe du pétrole russe via sa maison mère.

Je sais qu’elle le fait depuis quelques temps déjà et pas spécifiquement maintenant dans le contexte actuel de la guerre entre la Russie et l’Ukraine. Cela dit, les autres opérateurs pétroliers peuvent également acheter du pétrole russe à travers une société de trading comme Vitol ou autres. Mais les contraintes bancaires semblent freiner ce commerce.

Articles similaires