Mohammed VI à l’écoute de ses sujets juifs

Si la religion et la culture juives au Maroc ont pu résister aux aléas du temps et de la politique, c’est en partie grâce à l’engagement du roi Mohammed VI en faveur de la communauté israélite du Royaume. Dimanche 22 mai 2016, la capitale Rabat abritait une soirée sous le thème «Regards sur le judaïsme marocain». Une occasion de mettre l’accent sur la contribution royale, notamment l’opération lancée en 2010 par le souverain, pour la réhabilitation des cimetières juifs du Maroc qui a duré cinq ans et permis de revisiter le patrimoine funéraire juif marocain.


D’ailleurs, lors de cet événement, Serge Berdugo, secrétaire général du Conseil des communautés israélites du Maroc, soulignait que «c’est tout le patrimoine funéraire juif marocain qui a été revisité apportant avec lui la preuve manifeste de l’enracinement des communautés juives dans l’histoire et dans la géographie de notre pays». En effet, l’initiative royale a permis de réhabiliter 167 cimetières, construire plus de 40 kilomètres de murs, rénover 169 portes de cimetières, outre 200.000 mètres carrés de pavement et l’édification de dizaines de bâtiments et dépendances. Par ailleurs, en janvier 2016, Mohammed VI appelait, à l’occasion de la conférence sur la protection des minorités religieuses dans les sociétés musulmanes de la ville de Marrakech, au respect des minorités religieuses. On peut y voir le prolongement de la politique de feu Mohammed V, qui a pris sous sa protection les Juifs marocains pour les protéger durant la Seconde Guerre mondiale.

Lire aussi

Articles similaires