UNE MISE À NIVEAU S’IMPOSE

LE PROJET DE LOI SUR LES TRAVAILLEURS SOCIAUX BIENTÔT AU PARLEMENT

Le nouveau projet de loi sur les travailleurs sociaux vise à accompagner l’évolution ayant marqué le secteur, qui est passé d’une approche basée sur le volontariat à des formes plus complexes.

Le projet de loi N° 45.18 sur les travailleurs sociaux, approuvé lors de la réunion en visioconférence du Conseil du gouvernement du jeudi 28 mai 2020, sera bientôt transféré au Parlement pour démarrer le processus d’adoption. Il s’agit d’une nouvelle version de ce texte qui définit les modalités d’exercice de ce métier, dont l’obligation d’être titulaire d’un diplôme dans une spécialité ayant un lien direct avec l’action sociale. Ce projet de loi sur les travailleurs sociaux n’ambitionne ni plus ni moins que d’accompagner l’évolution ayant marqué ce secteur, qui est passé d’une approche basée sur le volontariat à des formes plus complexes, impliquant plusieurs métiers assurant l’accompagnement, l’orientation et le soutien psychologique aux catégories vulnérables ciblées. Globalement, «les dispositions de ce projet de loi ambitionnent d’assurer la mise à niveau de la structure de la protection sociale, en misant sur des professionnels disposant d’un cadre juridique clair, définissant les droits et les obligations des personnes exerçant ces métiers», selon la note de présentation de ce texte.

Création d’emploi
Les champs d’intervention de ces travailleurs ont été fixés par l’article 3 de ce projet de loi. Il s’agit, notamment, de l’assistance sociale, de l’animation et de l’éducation, en plus du soutien aux familles. «Ce qui aura certainement un impact positif sur le rôle des travailleurs sociaux et favorisera l’amélioration de leurs relations avec les catégories vulnérables ciblées», fait-on savoir.

Dans les détails, les travailleurs sociaux pourront exercer leurs métiers de façon libérale ou en tant que salariés de structures exerçant dans ce secteur. Cette orientation «prend en compte l’émergence d’une nouvelle génération de travailleurs sociaux, bien formés, notamment les lauréats de l’Institut national de l’action sociale à Tanger, ou des autres établissements de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle». La mise à niveau de ce secteur permettra également d’assurer «une meilleure convergence des actions menées», est-il indiqué. D’autant que ce texte mise sur une série de principes visant la préservation des intérêts des différents intervenants dans ce domaine.

Les travailleurs sociaux seront tenus de veiller à la préservation des droits moral et matériel des catégories ciblées, de leur intégrité physique et psychologique et de leur dignité. Par ailleurs, le nouveau projet de loi permettra aux travailleurs sociaux d’exercer de façon libérale, notamment via des projets d’entraide et d’assistance sociale. Ce qui devra se traduire par la création de nouvelles opportunités d’emploi, dont le nombre devra s’accroître durant les prochaines années, comme l’a souligné Saâd Eddine El Othmani lors de la réunion du Conseil du gouvernement


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger