Le ministère des Affaires étrangères espagnol supprime de son site Internet une section reconnaissant le droit à "l'autodétermination" du peuple sahraoui


Le ministère des Affaires étrangères espagnol a supprimé de son site Internet la section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient dans laquelle la diplomatie espagnole s'était engagée en faveur de « l'autodétermination du peuple sahraoui dans le cadre des principes et objectifs de la Charte des Nations Unies". 


Fort de ses relations avec le Maroc, le gouvernement de Pedro Sánchez s'est aligné sur le plan d'autonomie marocain sur le Sahara, rompant avec les 47 années de neutralité qui prévalaient chez les dirigeants espagnols successifs du PSOE et du PP.

Articles similaires