1,2 million d’analphabètes en moins au Maroc

RÉSULTATS DU PROGRAMME 2020-2021

A cause des répercussions de la crise sanitaire, les programmes d!alphabétisation ont été pratiquement mis en veilleuse. L!objectif de ramener le taux d!analphabétisme à 20% à l!horizon 2021 et à moins de 10% à l!horizon 2026 est-il toujours réalisable ?

Le nombre de bénéficiaires des programmes de lutte contre l’analphabétisme au titre de l’année scolaire 2020-2021 a dépassé, pour la quatrième année consécutive, la barre de 1 million, en dépit des circonstances exceptionnelles liées à la pandémie, a affirmé, jeudi 15 juillet 2021 à Rabat, le Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani. S’exprimant lors d’une réunion à l’occasion de la septième session du Conseil d’administration de l’Agence nationale de lutte contre l’analphabétisme (ANLCA), M. El Othmani a précisé que 1.200.644 personnes ont bénéficié de ce programme.

Il a fait savoir que le nombre de bénéficiaires, depuis la création de l’agence en 2016, a atteint 5.481.788 personnes, indique un communiqué du Département du Chef du gouvernement. Le Chef du gouvernement a relevé, lors de cette réunion consacrée à la présentation du bilan de la feuille de route de l’Agence pour la période 2017-2021 et l’exploration de nouvelles perspectives d’action, que ce résultat est le fruit d’une planification stratégique et de l’adoption de principes de gouvernance.

Accélérer le rythme
M. El Othmani a affirmé que le Maroc réalisera un saut qualitatif en matière de lutte contre l’analphabétisme en permettant aux bénéficiaires de ces programmes de s’inscrire dans les programmes de l’enseignement traditionnel, l’éducation non formelle ou ceux de l’école de la deuxième chance, insistant dans ce cadre sur l’importance d’accélérer le rythme de transition entre ces programmes et d’activer le projet des formateurs dans le domaine de lutte contre l’analphabétisme.

Selon le recensement général de la population et de l’habitat 2014, le taux d’analphabétisme de la population âgée de 10 ans et plus s’élève à 32,2% en 2014, contre 43,2% en 2004 et 87% en 1960. Ce taux représente 8,6 millions d’analphabètes. Selon le rapport 2018 du HCP, 8,5% de la population âgée de 25 ans et plus, ont atteint le niveau supérieur des études en 2016, contre 7,9% en 2015.

Cette proportion est plus élevée chez les hommes (10,6%, contre 9,8% en 2015) que chez les femmes (6,6%, contre 6,2% en 2015). La vision stratégique de l’Agence nationale de lutte contre l’analphabétisme vise à accélérer le rythme des réalisations quantitatives et qualitatives des programmes de la lutte contre l’analphabétisme, dans l’objectif de ramener le taux d’analphabétisme à 20% à l’horizon 2021 et à moins de 10% à l’horizon 2026.

Les programmes d’alphabétisation ont été perturbés par l’épidémie du Covid-19. Ainsi, les formations en présentiel de tous les établissements d’enseignement et de formation ont été suspendues. Aucun enseignement à distance n’a été mis en place en 2020. La reprise en 2021 a été timide. Le pire, c’est qu’il n’existe pas de pourcentage actualisé sur le phénomène de l’analphabétisme au Maroc. Les dernières statistiques remontent à 2014.