Mike Pence, ancien vice-président américain, attendu au Maroc et en Israël pour soutenir l'accord tripartite

L’ancien vice-président des États-Unis, Mike Pence, se déplacera, début mars prochain, en Israël puis au Maroc pour “consolider l’accord tripartite” entre Rabat, Tel Aviv et Washington, annonce le média en ligne israélien The Jewish Insider, citant l’ancien conseiller de Pence, Tom Rose. L’ancien numéro 2 de l’administration Trump, qui a été derrière la normalisation des relations entre le Royaume et l’État hébreu ainsi que la reconnaissance de souveraineté marocaine sur le Sahara, “rencontrera des hauts responsables gouvernementaux marocains”, poursuit la même source, précisant que le programme exact de la visite n’a pas encore été arrêté.

M. Pence sera en Israël le 7 et le 8 mars, pour recevoir un doctorat honorifique de l'Université d'Ariel, en Cisjordanie, aux côtés de David Friedman, l'ancien ambassadeur américain en Israël, avant de se rendre au Maroc pour la première fois.

Jewish Insider a par ailleurs rappelé le rôle “très important" joué par Mike Pence dans les politiques de l’ancienne administration américaine au Moyen-Orient, notamment les accords d’Abraham entre Israël et plusieurs États arabes, dont le Maroc.

 

 

Articles similaires