Meurtre de Victoria et Sam Tolédano

Raphael-Toledano


La réaction du Docteur Raphaël Tolédano


Nul ne sait où et quand la mort croise le chemin des vivants.

Une mort aussi brutale que cruelle a fauché la vie de Victoria et Sam Tolédano notre frère, le dimanche 3 juillet 2016 à Casablanca, ville où ils vivaient tranquilles et heureux.

Nous, ses parents qui vivons en France, tenons d’abord à dire la violence dévastatrice et l’immense douleur que leur disparition dans des circonstances aussi horribles a déclenché en nous.

Nous remercions la communauté juive du Maroc de l’assistance et du dévouement qu’elle a apporté au suivi de notre drame tout au long de ces journées d’attente et d’angoisse ainsi que tous ceux qui nous ont manifesté leur soutien. Merci de leurs messages de sympathie et de compassion.

Nous savons avec quelle discrétion, rapidité et efficacité les services de polices marocains ont mené leur enquête pour confondre l’auteur de ce crime crapuleux. Ils ont toujours témoigné de leur souci professionnel et de leur compréhension humaine devant notre désarroi.


Il y a la mort et ses lendemains. Nous souhaitons enterrer nos parents près de nos lieux de vie, nous pourrons ainsi leur rendre visite plus souvent. Nous allons donc emmener leurs dépouilles avec nous dès que cela sera possible.

Merci à tous ceux qui nous ont manifesté leur compassion, leur soutien et leur solidarité tout au long de cette épreuve atroce et nous aspirons à accomplir notre deuil dans l’intimité et le recueillement.


Docteur Raphaël Tolédano
Paris, le 11 juillet 2016

Articles similaires