Le Prince Héritier Moulay El Hassan préside l'ouverture de la 14ème édition du SIAM

Un impact positif du Plan Maroc Vert sur l'emploi agricole et rural

Le Prince Héritier Moulay El Hassan a présidé, mardi 16 avril 2019 à Sahrij Souani à Meknès, l’ouverture de la 14ème édition du Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM-2019), qui se poursuit jusqu’au 21 avril, sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, autour du thème "l'agriculture, levier d'emploi et avenir du monde rural".

Au début de la cérémonie d’ouverture, SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan a remis des signes distinctifs d’origine et de qualité à quatre agriculteurs producteurs.  Par la suite, il a visité les différents pôles du Salon et suivi des explications sur les produits exposés aux pôles “Régions”, “Agriculture Maroc”, “Sponsors et institutionnels”, “Produits de terroir”, “Provendiers’’ et '’Elevage”, ”International”, “Agro-fournitures”, “Produits agricoles” et “Nature et vie”, ainsi que le pôle “Conférences” hébergeant le forum du Crédit agricole du Maroc, en faveur de l’entreprenariat des jeunes en milieu rural.

La 14ème édition du SIAM, qui connaît la participation de 1.500 exposants de plus de 60 pays et de responsables et experts, sera l'occasion de découvrir les dernières nouveautés du secteur et de débattre de la problématique de l'emploi dans le monde rural, notamment les moyens de promouvoir l'emploi dans le monde rural, conformément aux Hautes Orientations de SM le Roi Mohammed VI (Discours du roi Mohammed VI du 12 octobre 2018 devant les membres des deux Chambres du Parlement), a déclaré le ministre de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch.

En effet, cette édition revêt un intérêt particulier puisqu'elle marque 10 ans du Plan Maroc Vert qui a fait état d'un bilan positif renforçant la position de l'Agriculture comme premier pourvoyeur d'emploi. Le Plan Maroc Vert a accordé une attention particulière aux jeunes qui représente un tiers de la population rurale nationale. Depuis son lancement en 2008, ce plan, décliné en deux piliers, a permis d'atteindre des niveaux de productions importants et parfois même records dans certaines filières. L'oléiculture, la filière sucrière, l'agrumiculture, le maraîchage, la céréalière, les dattes, le safran, l'arboriculture, l'huile d’Argane, les roses à parfum, la filière laitière, les viandes rouges, l'apiculture, la filière cameline et l'aviculture sont les différents domaines ayant profité de l'appui du PMV. Le secteur se veut un important réservoir d’employabilité captant ainsi plus de 40% de la population active. Le Plan Maroc Vert a permis d’améliorer l’emploi dans le secteur agricole entre 2008 et 2018 : 48 millions de journées de travail additionnelles, soit plus de 250.000 à 300.000 équivalents emplois temps plein. La répartition de ces emplois par filières place la filière végétale en tête avec une proportion de 69%. De même, 31% des emplois créés dans le monde agricole ont été observés dans le secteur de l’élevage. La répercussion sur les revenus des agriculteurs est patente. Ils se sont améliorés de plus de 66% affectant positivement le pouvoir d’achat de la population rurale. La mise en œuvre du contrat programme de développement des industries agroalimentaires permettra de créer à terme 371 nouvelles unités industrielles, soit 38.500 emplois supplémentaires et une valeur ajoutée additionnelle de 13 milliards de dirhams.

La croissance positive du taux de scolarisation dans les zones rurales, le développement de la formation supérieure et technique ainsi que l’accès au crédit ont permis de soutenir l’entrepreneuriat des jeunes au niveau rural faisant émerger une nouvelle catégorie d’exploitants âgée entre 15 et 35 ans, profitant d’une stratégie d’enseignement et de formation agricole.


Laisser un commentaire