Mehdi Chafai condamné en appel pour avoir dénoncé la corruption dans un hôpital public

La Cour d’appel d’Agadir a condamné le chirurgien pédiatre Dr Mehdi Chafai à verser 20.000 dirhams au directeur de l’hôpital Hassan 1er, à Tiznit, et à une amende de 10.000 dirhams. Après la décision de la justice, «le médecin des pauvres» est sorti de son silence et a annoncé qu’il n’exercera plus le métier et qu’il a déjà déposé sa démission au ministère de la Santé.

Pour rappel, il a été condamné le 6 août 2018 par le tribunal de première instance de Tiznit à verser 30.000 dirhams pour injures et diffamation à l’encontre du directeur de l’hôpital Hassan Ier de Tiznit, où il exerce. L’affaire remonte à la fin de l’année 2017.

Le Dr Mehdi Chafai avait publié des vidéos sur les réseaux sociaux où il dénonçait des supposées pratiques malhonnêtes qui seraient monnaie courante au sein de l’hôpital où il travaille. Le chirurgien, âgé de 34 ans, déclarait notamment avoir pris connaissance d’affaires de corruption liant des médecins à des patients, sous le silence complice de la direction de l’hôpital.

Devant la cour d’appel, comme il y a quelques mois devant le tribunal de première instance de Tiznit, des dizaines d’habitants de la ville de Tiznit sont venus nombreux pour lui témoigner leur soutien, brandissant des pancartes en solidarité avec le chirurgien pédiatriquel


Laisser un commentaire