Mehdi Bensaïd prépare la réforme du CCM

Le Centre cinématographique marocain est dirigé, depuis octobre 2021, par un directeur par intérim en la personne de Mustapha Timi, qui a succédé à Sarim Fassi Fihri. Cette situation, qui a trop duré, crée beaucoup de problèmes pour les professionnels du cinéma. Ce qui pousse ces derniers à interpeller le ministre de la communication et de la culture, Mehdi Bensaïd, qui vient d’annoncer que la nomination d’un nouveau directeur général pour le CCM aura lieu après l’adoption d’un projet de loi portant réforme de l’institution. Cette réforme doit apporter un assouplissement des procédures administratives exigées aux professionnels, notamment les autorisations de tournage. L’autre axe de la réforme: mettre en place une indépendance juridique de la cinémathèque, qui va sortir du giron du CCM. Selon le prochain projet de loi, la cinémathèque aura sa propre structure de gestion, son budget et sa liberté d’action. Elle pourra ainsi se développer au Maroc et jouer un rôle important sur le continent africain en établissant des partenariats avec des pays africains qui pourraient avoir besoin de l’expérience marocaine.

A.A