Le bureau politique du MDS réagit à la chaîne de télévision Algérienne Echorouk

"Les hallucinations algériennes franchissent dangereusement toutes les lignes rouges"

Dans un communiqué sanctionnant les travaux de sa réunion du 19 février 2021, le bureau politique du Mouvement démocratique et social (MDS) annonce avoir «largement débattu du comportement délirant et scandaleux de certains organes d’information algériens tendant à caricaturer et à tourner en dérision la personne de S.M le Roi, tient à dénoncer et à condamner avec la plus grande fermeté cette dérive honteuse qui s’apparente à une absence caractérisée de culture morale et à une décadence des valeurs chez nos voisins de l’Est.

Les dirigeants algériens qui orientent, contrôlent et financent le secteur médiatique dans sa totalité ne peuvent se défausser de leurs responsabilités et doivent assumer intégralement les conséquences et les suites de ces actes qui relèvent d’un esprit méprisable et d’une démarche rétrograde puisant dans le registre de l’insulte et du caniveau.

Les hallucinations algériennes et les acharnements répétés contre le Maroc et ses dirigeants franchissent dangereusement toutes les lignes rouges et laissent penser que ce pays voisin perd sa boussole et ses repères, s’enfonce dans le ridicule et bascule peu à peu dans les zones des Etats voyous.» Le bureau politique, réuni sous la direction du secrétaire général du parti, Abdessamad Archane, n’y va pas de main morte en relevant que «l’Algérie hégémonique, aux rêves chimériques dominateurs soit hantée par les réussites du Maroc dans ses programmes de développement politique, économique et social, qu’elle soit prise de panique à cause des succès qu’il engrange dans la défense de son intégrité territoriale, cela ne dérange pas spécialement notre pays qui ne manque pas de ressources pour préserver ses acquis et ses conquêtes face aux relents de jalousie et de haine qui animent les ennemis de notre stabilité et de notre marche décisive vers plus de progrès et de prospérité.

On peut même avancer que ces entêtements obstinés et stériles et cette folle dépense d’énergie pour nous dévier de nos objectifs destinés à répondre aux aspirations de nos concitoyens constituent un stimulant substantiel pour nous inciter à redoubler d’efforts en vue d’une plus grande maîtrise de notre destin national.» Dans le même sens d’idées, la direction du MDS rappelle à qui veut l’entendre que le Roi du Maroc, «héritier d’une monarchie résistante, patriotique et combattante, est la personnification et le symbole de la dignité, de la fierté et de l’honneur du peuple marocain.

Ceux qui cherchent à l’atteindre dans sa personne visent en fait à agresser toute la nation marocaine dans ses profondeurs historiques ancestrales et dans sa fidélité et son attachement infaillibles aux institutions du pays. Ces attitudes médiévales et ces manoeuvres démentielles, résultat des échecs chroniques d’une Algérie à la recherche d’une identité introuvable, ne passeront pas et le Maroc, fort de son unité, de sa cohésion et de son système politique saura briser, chaque fois qu’il est nécessaire, toutes les actions qui tendent à nuire aux intérêts supérieurs du Royaume et aux constantes que notre pays a héritées de son histoire millénaire».