Mastercard : 75% des Marocains ont utilisé au moins une méthode de paiement émergente en 2021

 

Le nouvel indice de paiements 2022 de Mastercard révèle que 75% de Marocains ont utilisé au moins une méthode de paiement émergente au cours de l’année dernière. Il s’agit notamment de 24% qui ont utilisé une application de transfert d’argent numérique, de 20% qui ont utilisé un portefeuille mobile de smartphone pour des paiements sans contact, et de 10% qui ont utilisé un plan de versement BNPL (Buy Now Pay Later – Acheter maintenant, payer plus tard). Les consommateurs effectuent également des achats de manière de plus en plus diversifiée, par exemple par le biais d’un assistant vocal et d’applications de médias sociaux.

 

« À mesure que les consommateurs marocains prennent conscience des avantages, de la rapidité et de la commodité des nouvelles technologies, nous assisterons également à une adoption plus large des nouvelles méthodes de paiement numérique. Le Nouvel indice de paiements de Mastercard permet de prendre le pouls de la confiance croissante des consommateurs dans l'économie numérique sécurisée, et à mesure que l'économie sans numéraire du Maroc se développe, la prospérité de la population, des entreprises et de l'ensemble de l'écosystème s'accroît également », souligne Mohamed Benomar, directeur général, MENA West, Mastercard.

Les consommateurs effectuent également des achats de manière de plus en plus diversifiée, par exemple par le biais d’un assistant vocal et d’applications de médias sociaux, précise la même source qui relève que l’adoption d’un plus large éventail de méthodes de paiement numériques s’accélère au Maroc et la technologie qui alimente l’avenir des paiements est « déjà là ». En plus de connaître des solutions comme les cartes numériques, les paiements biométriques, BNPL et l’open banking, les consommateurs marocains utilisent de plus en plus et activement ces solutions dans leur vie quotidienne.

 

L’utilisation des paiements numériques augmente, celle de l’argent liquide diminue Alors que les méthodes de paiement traditionnelles ont toujours la cote, un consommateur marocain sur dix (11%) a indiqué avoir utilisé moins d’espèces l’année écoulée. En revanche, plus de la moitié (53%) des consommateurs marocains ont augmenté leur utilisation d’au moins une méthode de paiement numérique l’an dernier, notamment les cartes numériques, les paiements par SMS, les applications de transfert d’argent numérique et les services de paiement instantané. Ces comportements devraient se poursuivre, le confort et la sécurité étant les clés d’une adoption croissante. L’Indice a confirmé que la sécurité est la première préoccupation lors du choix des méthodes de paiement, dans le monde et au Maroc (46%). Dans ce pays, la sécurité est suivie par la facilité d’utilisation et les récompenses.

 

Soulignant que le développement durable est un facteur clé dans la région, 30% des consommateurs marocains ont déclaré qu’ils tenaient également compte des avantages sociaux et environnementaux.

 

Le nouvel indice des paiements de Mastercard 2022 montre également une forte sensibilisation aux versements BNPL en tant qu’outil de budgétisation. La majorité des consommateurs marocains ont entendu parler de BNPL : 74 % d’entre eux disent connaître le concept, et plus d’un tiers (39 %) sont déjà à l’aise pour l’utiliser aujourd’hui. Les consommateurs veulent la flexibilité et la commodité du BNPL, mais avec le sentiment de sécurité associé à un fournisseur de confiance comme une banque ou un réseau de paiements. Ceux qui ont utilisé le BNPL le trouvent utile pour les urgences et les achats importants, ainsi que pour renforcer leur pouvoir d’achat. Les consommateurs trouvent également BNPL utile pour des cas d’utilisation uniques, notamment comme outil de budgétisation et de planification financière.