BP swipe-970x250

Marrakech : Le Festival international du film fait son grand retour après 2 ans d'arrêt (vidéos)


Le jury de la compétition officielle du 19eme FIFM, sur le Tapis rouge/Photo : Mehdi Moussahim


Marrakech fait de nouveau son cinéma. Après deux années d’interruption à cause de la pandémie, le 19eme Festival international du film de Marrakech (FIFM) s’est ouvert ce vendredi 11 novembre 2022 au soir, au Palais des Congrès de la ville ocre.

La cérémonie d’ouverture a été marquée par la présence d’un pléiade de stars du cinéma national et international, ainsi que des personnalités des domaines culturelle et médiatique.

Comme à l’accoutumé, le Tapis rouge à vu défiler plusieurs stars venues des quatre coins du monde, sous les applaudissements de centaines d’amoureux du cinéma et du festival. 


Ranveer Singh a été sans doute la principale vedette de ce premier jour. Très chaleureusement accueilli par le public à l’entrée du Palais des Congrès, l’acteur indien n’a pas hésité à aller vers ses fans pour les saluer et prendre des selfies. Il a par la suite improvisé un discours émouvant, au moment de recevoir l’Étoile d’Or du festival des mains de la conseillère du président de la Fondation du FIFM, Mélita Toscan Du Plantier.

Du Palais des Congrès à la mythique place Jamaa El Fna, Ranveer Singh est allé à la découverte d’un public encore plus large et plus populaire, à l’occasion de la projection de son film Bajirao Mastani. Une fois de plus, la star bollywoodienne a sublimé l’assistance par son énergie et sa présence. 



Ranveer Singh fait partie des quatre grandes figures cinématographiques issues de différents continents auxquelles le 19eme FIFM rend hommage en reconnaissance de leurs brillantes carrières.

La cérémonie d’ouverture a été également l’occasion de voir de plus près les illustres membres du jury de la compétition officielle de cette 19eme édition, notamment son président, le légendaire réalisateur italien Paolo Sorrentino, ainsi que l’actrice britannique Vanessa Kirby, l’actrice allemande Diane Kruger, le réalisateur australien Justin Kurzel, la réalisatrice et actrice libanaise Nadine Labaki, la réalisatrice marocaine Laïla Marrakchi et l’acteur français Tahar Rahim.

Paolo Sorrentino a ainsi exprimé ses vifs remerciements au roi Mohammed VI et au prince moulay Rachid, président de la Fondation du FIFM, pour l'organisation de ce rendez-vous cinématographique qui n'est plus à présenter.

La cérémonie d’ouverture a été également l’occasion de rendre un hommage posthume à de nombreuses figures cinématographiques marocaines disparues durant la pandémie. 

Articles similaires