Les marocains demandent à être informés des vaccins en cours de validation

une campagne de vaccination en cours de préparation

Il faut être un génie pour comprendre. Le vaccin chinois contre la Covid-19 en est encore à ses derniers essais que le ministère de la Santé prépare déjà la campagne nationale de vaccination. Une campagne sur la base de quel vaccin, chinois ou britannique? Et quelle campagne de vaccination préparet- on quand on ignore tout de ces vaccins, de leur composition et de leurs effets secondaires potentiels?

Depuis trois mois, alors que le Chef du gouvernement devait s’adresser aux Marocains, dans le cadre d’une émission télévisée diffusée sur les chaînes publiques, pour les informer du vaccin en essais cliniques ou de celui pour l’acquisition duquel le Royaume a signé des conventions, le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb, qui ne considère pas les Marocains comme citoyens à part entière en droit d’être informés, publie, via la MAP, des dépêches qui ne renferment aucune information ou détail sur ces accords.

Pour rappel, en présence de quatre de ses collègues dont ceux chargés de l’Intérieur et des Finances, Abdelouafi Laftit et Mohamed Benchâaboun, le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb, a signé, vendredi 18 septembre 2020 à Rabat, un mémorandum d’entente pour l’acquisition en quantités suffisantes de vaccins anti-Covid 19 produits par la Société pharmaceutique russe R-Pharm, sous licence du groupe américano-britannique AstraZeneca.

Le 31 août 2020, le Roi Mohammed VI a eu un entretien téléphonique avec Xi Jinping, président de la République Populaire de Chine, qui a consacré la coopération entre les deux pays, notamment dans le domaine de santé. La pandémie et le vaccin chinois anti-Covid-19, qui a fait l’objet de deux accords signés mi-août avec des laboratoires chinois (CNBG, filiale de Sinopharm) pour le lancement au Maroc de la 3e phase des essais cliniques d’un vaccin chinois en cours de préparation ou de finalisation sur 2.000 volontaires marocains, était justement au centre de cet appel.

Les premiers résultats des essais cliniques phase III du vaccin anti-covid du laboratoire chinois Sinopharm CNBG (China National Biotec Group Company Limited) au Maroc sont généralement prometteurs, d’après la communication publique. Mais on ne sait rien de ces essais, des conditions de leur déroulement ou encore du profil de l’échantillon des volontaires. Une question légitime fuse: Le gouvernement compte-t-il informer les Marocains sur ces vaccins?.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger