Les marocains affluent dans les bureaux de vote

Éléctions du 8 septembre 2021

Les élections de ce 8 septembre, contrairement aux précédentes, connaitront affluence appréciable. Ce qui présage d’un taux de participation important.

Aux premières heures d’ouverture des bureaux de vote, les Marocains ont afflué massivement pour accomplir leur devoir politique national. A Casablanca, plusieurs bureaux, logés dans des établissements scolaires publics, ont affiché des taux de participation importants. Au niveau national, le ministère de l’intérieur a communiqué ce taux de participation, qui s’estime à 12% à midi. Un taux considéré comme non négligeable.

Pour le chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, qui a accompli son devoir national dans un bureau de vote à Rabat, ces élections devraient connaître une forte affluence, d’autant plus que les premiers indices laissent prévoir un taux de participation important. Selon les données reçues des différentes préfectures, provinces et préfectures d’arrondissements du Royaume, l’opération de vote se déroule dans des conditions normales. Selon des témoins, l’organisation est impeccable.

Respect des gestes barrières, personnel administratif accueillant et gestion rigoureuse des votants, le tout se passe dans des temps moyens ne dépassant pas 10 minutes pour accomplir le vote. Ces élections interviennent dans un contexte de propagation de la pandémie de Covid-19 au niveau tant national qu’international.

Une organisation impeccable
Les bureaux de vote sont ouverts dans tout le Royaume jusqu’à 19 heures, pour élire les membres de la Chambre des représentants, des conseils communaux et d’arrondissements ainsi que les membres des conseils régionaux. Basé exclusivement sur présentation de la CIN (Carte d’Identité nationale), au lieu de la carte d’électeur comme c’était le cas pendant les scrutins précédents, le vote de cette année est appelé à être l’un des plus transparents dans l’histoire du Royaume.

Attendus pour la soirée du mercredi 8 septembre, les résultats seront définitivement connus d’ici jeudi matin au plus tard. Rappelons que le taux de participation aux élections de 2016 était de 42,3%, considéré alors comme l’un des plus faibles dans l’histoire politique du pays.