Pourquoi le Maroc continue d'employer le vaccin Américain Janssen ?

Prohibé en France pour ses dangers potentiels sur la santé des vaccinés

Le vaccin Janssen a provoqué de nombreux cas graves et de décès en France. Au Maroc aussi avec le décès d’une jeune fille à Marrakech en juillet 2021. Si la France vient d’arrêter son administration, le Maroc continue de l’employer dans les centres de vaccination.

Le vaccin Janssen, fabriqué par le laboratoire américain Johnson & Johnson, est désormais l’un des vaccins les plus controversés dans le monde. Non pour sa faible efficacité contre le virus mais littéralement pour ses dangers avérés sur la santé des vaccinés. En effet, selon l’Agence française de sécurité du médicament et des produits de santé, un nombre important de cas d’échec de ce vaccin anti-Covid monodose ont été rapportés en France. Il s’agit des formes graves (décès, réanimation) ainsi qu’une surreprésentation des patients vaccinés en réanimation dans plusieurs hôpitaux.

Des explorations sont en cours pour analyser ce signal potentiel, note l’Agence, ajoutant que les premiers cas de syndrome de thromboses associées à une thrombocytopénie ont été observés en France. Cet effet indésirable est déjà listé dans le RCP (résumé des caractéristiques du produit), alors qu’un signal a été confirmé au niveau européen pour les thrombocytopénies immunes.

Multiples co-morbidités
Depuis avril, environ un million d’injections de ce vaccin ont été réalisées en France. Depuis le début de la vaccination, 32 cas d’infection à Covid-19 ont été observés à la suite d’une vaccination avec Janssen, dont 4 décès dans les suites d’une inefficacité du vaccin Janssen. Les personnes concernées ont un âge médian de 68 ans, avec de multiples co-morbidités à risque de forme grave de Covid-19.

Au Maroc, les autorités sanitaires continuent d’employer le vaccin américain dans les centres de vaccination. Et ce malgré les cas de trois jeunes filles, employées dans le secteur du tourisme, vaccinées le lundi 26 juillet 2021. Une d’entre elles a eu un arrêt cardiaque et est décédée après une brève hospitalisation. La deuxième a eu des convulsions suivies d’un coma et la troisième a développé des convulsions réversibles. Le ministère de la santé avait publié, le lendemain de ce grave incident, mardi 27 juillet 2021, un communiqué où il annonçait l’ouverture d’une enquête pour connaître les raisons exactes de ces cas. Une autre enquête avait été ouverte par le Parquet. Mais, jusqu’à présent, un mois et demi plus tard, le ministère de la santé n’a toujours pas communiqué les résultats de cette enquête.

Le vaccin Janssen avait été introduit dans les centres de vaccination à Casablanca, Marrakech et Agadir. Plus de 650.000 doses de ce vaccin avaient été achetées par le Maroc en juillet dernier. Continuer à l’employer dans notre pays alors que de nombreux cas graves et de décès ont été signalés en France et ailleurs pose la question de la responsabilité de nos autorités sanitaires.