Le Maroc marque son territoire dans le football africain

SIX MAROCAINS DANS LA CAF

Pas moins de six commissions de l’instance suprême du ballon rond continental voient les Marocains qui y siègent garder leurs fonctions.

Le Maroc maintient sa présence pléthorique au sein de la Confédération africaine de football (CAF), l’instance suprême du ballon rond africain, en dépit du départ du président du Wydad de Casablanca, Said Naciri, de son poste de membre de la commission d’organisation des compétitions interclubs de l’organisation. En effet, pas moins de six commissions, sur un total de sept donc auparavant, verront le Royaume continuer d’y être représenté, comme l’a annoncé la CAF elle-même par voie de communiqué dans la journée du 20 mai. Et, à tout seigneur tout honneur, le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Fouzi Lekjaâ, s’est de nouveau vu confier la charge de vice-président, qu’il occupe sans discontinuer depuis fin juillet 2017, parallèlement aux fonctions de président de la commission des finances et vice-président de la commission des compétitions interclubs et de la gestion de l’octroi des licences, qu’il garde aussi.

Les intérêts du Royaume
Dans la commission des finances, celui qui dirige également le budget au sein du ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme et de l’administration depuis janvier 2011 aura à ses côtés Mohamed Mokhtari, ancien joueur du Mouloudia d’Oujda et international junior dans les années 1980 et qui, depuis octobre 2017, joue le rôle de conseiller de M. Lekjaâ. En outre, on retrouve des Marocains dans la commission du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) avec le président du Fath de Rabat, Hamza El Hajoui, la commission de l’organisation des Coupes d’Afrique des nations (CAN) des moins de 17 ans, de 20 ans et de 23 ans avec l’ancien international et actuel entraîneur-adjoint de l’équipe nationale Mustapha Hadji, la commission contrôle de gestion et conformité avec le membre du comité directeur de la FRMF et par ailleurs président-directeur général du Crédit agricole, Tariq Sijilmassi, et la commission médicale avec le Pr Abderrazak Hifti, médecin pendant plus de 13 ans des Lions de l’Atlas.

Ce qu’il y a lieu de rappeler est que cette représentation du Maroc au sein de la CAF n’est pas fortuite mais s’inscrit dans le fil de la stratégie menée depuis plus de trois ans par M. Lekjaâ pour défendre les intérêts du Royaume au sein de la confédération. “Des éléments de fragilité persistent encore, comme notre absence pendant des années, voire des décennies, de toute instance du comité exécutif et même au niveau des commissions de la CAF qui réglementent ou organisent les compétitions, entre autres. Cela a laissé le champ libre aux autres pour se renforcer et d’avoir leur propre système,” nous confiait l’intéressé lui-même début mars 2017 au moment de sa campagne pour intégrer le bureau exécutif de la CAF (lire n° 1201, du 10 au 16 mars 2017)


Laisser un commentaire

X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger