Le Maroc réélu à la tête de l'Organe international de contrôle des stupéfiants


Une reconnaissance du rôle du royaume dans la lutte contre les stupéfiants. Le Maroc a été réélu, mercredi 22 mai 2024, à travers le professeur Jallal Toufiq, à la présidence de l’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS), dont les travaux de sa 140e session se tiennent du 20 au 31 mai à Vienne, la capitale de l'Autriche.

Dix des membres sont élus sur une liste de personnes désignées par les gouvernements nationaux. Les trois autres membres sont élus à partir d’une liste de personnes nommées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour leur expérience en médecine, en pharmacologie ou en pharmacie.


L’OICS publie annuellement un rapport fournissant une étude complète de la situation en matière de contrôle des drogues dans le monde. Le document analyse les informations fournies par les gouvernements, les organismes des Nations Unies, les institutions spécialisées ou d’autres organisations internationales compétentes, afin de s’assurer que les dispositions des traités internationaux relatifs au contrôle des drogues sont correctement appliquées par les gouvernements, tout en recommandant des mesures correctives.

l’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS) est une instance qui réunit des experts indépendant et quasi judiciaire, créée par la Convention unique sur les stupéfiants de 1961 en fusionnant deux organes : Le Comité central permanent des stupéfiants, créé par la Convention internationale de l’opium de 1925, et l’Organe de surveillance des stupéfiants, créé par la Convention de 1931 pour limiter la fabrication et réglementer la distribution des stupéfiants.

Articles similaires