Le maroc prend les rênes du conseil de paix et de sécurité de l'UA

Une avancée stratégique pour l’Afrique


En ce début février 2024, le Royaume du Maroc s’empare de la présidence du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA), un pas de géant dans son engagement continu pour la paix, la sécurité et le développement sur le continent africain. Cette nomination, effective dès le 1er février, marque le troisième mandat du Maroc à la tête de cet organe décisionnel crucial depuis son réintégration à l’UA en janvier 2017, signalant ainsi l’importance croissante du royaume dans les affaires panafricaines. Le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a souligné que cette présidence, la troisième du genre après celles de septembre 2019 et octobre 2022, s’inscrit dans la continuité des efforts inlassables du Maroc pour renforcer la paix et la prospérité en Afrique.

Ces efforts sont profondément ancrés dans la vision royale, qui place les aspirations et les besoins des peuples africains au coeur de l’agenda continental. Le Maroc, grâce à sa politique étrangère proactive et son approche multidimensionnelle basée sur le Nexus Paix, Sécurité et Développement, entend répondre aux multiples défis sécuritaires qui menacent la stabilité du continent. Cette approche a été réaffirmée lors de la première Conférence politique de l’UA sur ce Nexus, tenue à Tanger en octobre 2022, illustrant l’engagement du Maroc envers une Afrique plus sûre et prospère.

La présidence marocaine du CPS coïncide avec le 37ème Sommet des Chefs d’État et de Gouvernement de l’UA à Addis-Abeba, où une réunion ministérielle sur le thème de la «Connectivité : voie vers le renforcement de la paix, de la sécurité et de l’intégration en Afrique» est prévue. Le troisième mandat du Maroc au sein du CPS de l’UA est une opportunité de promouvoir de nouvelles stratégies et approches pour surmonter les obstacles à la paix et au développement durable en Afrique. Avec le Maroc à la présidence, le Conseil est bien placé pour avancer vers ses objectifs ambitieux, renforçant ainsi la position du Maroc en tant que leader africain et acteur global incontournable dans la quête d’un avenir meilleur pour le continent.

Articles similaires