Vidéo : Alpha Barry, CEO d'Atos Afrique, décrypte le paysage tech du continent


L’Afrique fait face à une multitude de défis technologiques. « Alors que l’Afrique du nord progresse rapidement en matière d'électricité, l’Afrique australe lutte toujours pour surmonter certaines limitations, et l’Afrique de l’Est, en particulier le Kenya, affiche une croissance remarquable ». C'est ce qu'a souligné Alpha Barry, CEO, Atos Afrique dans une interview exclusive réalisée avec MArochebdo, en marge du forum « The Voice of Africa ».


 

 Organisé à l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) de Benguerir du 10 au 14 octobre, cet événement d’envergure internationale se tient en marge des Assemblées annuelles du Groupe de la Banque mondiale et du FMI.

Pour M.Barry, outre les progrès en matière d'électricité, le véritable enjeu réside dans la mise en place d'infrastructures robustes. « Les défis sont multiples : assurer l'existence d'une électricité fiable, disposer d'un réseau solide, et surtout, veiller à ce que des sociétés mettent en place des solutions et applications pour une exploitation maximale », a-t-il précisé. Il a ainsi mis en avant le rôle crucial du Mobile Money, largement adopté en Afrique de l’Est, du centre et de l’Ouest, permettant à des millions d'individus sans compte bancaire d'accéder aux transactions mobiles.

 Le Maroc, en comparaison, assure M.Barry, se pose comme un pionnier sur le continent. Avec des infrastructures technologiquement avancées et des projets innovants tels que l'identité numérique biométrique développée en partenariat avec Atos, le pays offre un modèle inspirant pour l'Afrique.

 M.Barry a également mentionné l'engagement d'Atos à éduquer la jeune génération africaine, en proposant des formations en langages informatiques et autres compétences clés.

 

 

Articles similaires