Le Maroc doit se positionner auprès des fournisseurs de vaccins américains

CAMPAGNE DE VACCINATION

L’ouverture vers les fournisseurs américains permettra au Maroc de multiplier ses chances de se procurer le fameux sésame, en attendant les prochaines livraisons des vaccins AstraZeneca, Spoutnik V et Sinopharm.

Le Maroc devrait orienter ses efforts de prospection de vaccins vers le pays de l’Oncle Sam. «Aujourd’hui, les Etats-Unis sont en train de réussir leur campagne de vaccination. Le Maroc doit dès maintenant se positionner pour bénéficier des doses de vaccins produits aux Etats-Unis», a déclaré Azeddine Ibrahimi, directeur du laboratoire de biotechnologie relevant de la faculté médecine et de pharmacie de Rabat et membre du Comité scientifique et technique, dans un post publié la semaine dernière sur le réseau social Facebook.

Les Etats-Unis ont, en effet, réalisé des avancées spectaculaires concernant leur campagne de vaccination. Pour le moment, plus de 213 millions de doses ont été administrées à près de la moitié des adultes aux Etats-Unis. Dans quelques semaines ou mois, après l’achèvement de la campagne américaine, les laboratoires devront écouler leur production aux pays partenaires, et c’est là où le Maroc doit faire preuve de réactivité et d’anticipation.

Une stratégie anticipative
Pour M. Ibrahimi, tous les vaccins sont les bienvenus, que ce soit celui de Johnson & Johnson, ou de Pfizer ou encore Moderna. Le membre du Comité scientifique et technique ne s’inquiète pas, toutefois, par rapport aux contraintes logistiques imposées par ces vaccins, notamment celui de Pfizer, qui doit être stocké à de très basses températures comprises entre -80°C et -60°C. Le Maroc a, pour le moment, démontré sa capacité à gérer avec brio toute l’organisation d’une campagne de vaccination, notamment sur son volet logistique, le positionnant parmi les meilleurs dans ce domaine au niveau mondial.

«Le Maroc a fait preuve d’agilité en matière d’acquisition et de distribution des vaccins auprès de sa population, s’érigeant, ainsi, en exemple au niveau mondial en matière de vaccination», a déclaré le 19 avril 2021, le chef de la mission du Fonds monétaire international (FMI), chargé du Maroc, Roberto Cardarelli, lors d’un webinaire, confirmant les dires de la patronne du FMI, Kristalina Georgieva, qui a félicité, le 17 avril 2021, le Maroc «pour les progrès réalisés en matière de vaccination, ainsi que sa stratégie anticipative d’atténuation des effets de la crise sanitaire et de relance économique».

L’ouverture vers les fournisseurs de vaccins américains permettra au Maroc de multiplier ses chances de se procurer le fameux sésame. De prochaines livraisons des vaccins AstraZeneca, Spoutnik V et Sinopharm devront être effectuées les prochains jours et semaines. En attendant, le Maroc poursuit sa campagne de vaccination grâce aux 300.000 doses livrées dans le cadre du programme Covax.

Le mercredi 21 avril 2021, 13.316 personnes supplémentaires ont reçu la première dose du vaccin. Le cumul depuis le démarrage de la campagne a atteint ainsi 4.697.873 personnes. Par ailleurs, 9.891 personnes ont reçu leur deuxième dose, pour un cumul de 4.203.779 personnes.