Comment le Maroc se prépare pour exploiter son "or vert"

Lancement au Maroc des activités de recherche liées à l'usage du cannabis à des fins thérapeutiques

L’industrie du cannabis et de ses dérivés à des fins pharmaceutiques, cosmétiques et paramédicales offre des opportunités pour booster l’économie marocaine et permettre au Royaume de devenir l’un des pays leaders dans le domaine.

Depuis sa légalisation officielle par les deux chambres du parlement en mai 2021, le cannabis médical est devenu l’or vert vers lequel se tournent toutes les recherches scientifiques et techniques pour développer sa commercialisation aussi bien que le marché national que sur le marché international.

En effet, une convention de partenariat portant sur la promotion de la recherche scientifique sur le cannabis et ses dérivés pour des fins médicales, pharmaceutiques et industrielles a été signée, vendredi 8 octobre 2021 à Benguérir, chef-lieu de la province de Rehamna, entre l’Association Marocaine Consultative d’Utilisation du Cannabis et l’Université Mohammed VI Polytechnique.

Paraphée par le président de l’association, le professeur Redouane Rabii, et le président de l’Université, Hicham El Habti, cette convention vise à faire avancer la recherche scientifique et l’encadrement juridico-économique de cette activité. Ce partenariat vise également à former les agriculteurs de la région du Nord et à mettre à leur disposition, les meilleures technologies pour la culture du cannabis à des fins pharmaceutiques, cosmétiques, et médicales.

Il faut dire que la signature de cette convention intervient au moment où l’on prépare la première Conférence internationale sur les potentialités thérapeutiques et industrielles du cannabis, qui sera organisée, du 22 au 24 octobre 2021 à Tanger, sur l’utilisation licite des dérivés du cannabis. Une rencontre qui sera l’occasion de donner un souffle nouveau à tous les acteurs industriels et universitaires dans ce domaine, et à permettre au Maroc de passer à la pratique et à la mise en place des industries adéquates en la matière.

Système de licence
L’industrie du cannabis et de ses dérivés à des fins pharmaceutiques, cosmétiques et paramédicales offre des opportunités pour booster l’économie marocaine et permettre au Royaume de devenir l’un des pays leaders dans le domaine. Il faut rappeler qu’un texte de loi, voté à l’unanimité par les deux chambres du parlement, a été élaboré en harmonie avec les engagements internationaux du Royaume. Il vise en substance à soumettre toutes les activités liées à la culture, à la production, à la transformation, au transport, à la commercialisation, à l’exportation et à l’importation du cannabis et de ses produits à un système de licence.

Ce texte est de nature à permettre la création d’une nouvelle industrie manufacturière à même de valoriser le cannabis et ses dérivés pour des fins médicales et pharmaceutiques. D’ailleurs c’est pour connaitre davantage sur cette nouvelle industrie qui va se développer dans notre pays, que se tiendra la conférence de Tanger, avec la participation de nombreux scientifiques et de chercheurs.

Organisée par l’Association marocaine consultative d’utilisation du cannabis, cette conférence s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par le Maroc en vue de développer les différents aspects scientifiques et socioéconomiques, à même d’apporter des valeurs ajoutées considérables à ce secteur.