Maroc-Espagne: Le parti vox accuse le gouvernement Sanchez de laisser les bateaux marocains pêcher dans les eaux de Sebta

Après la ferme piscicole marocaine au large des îles Jaafarites, c’est au tour des pêcheurs marocains d’alimenter les critiques de l’opposition espagnol par rapport aux relations de Madrid avec le Maroc. La députée du parti d’extrême droite VOX, Teresa López, a accusé les bateaux marocains de “pêcher dans les eaux de Sebta en toute impunité et en violation des lois en vigueur”, rapportent plusieurs médias espagnols.

Dans une question écrite, la parlementaire a également demandé au gouvernement socialiste s’il compte agir pour que les “Marocains cessent de pêcher” dans les eaux du préside occupé. L’exécutif Lopez a préféré éviter la polémique, en livrant une réponse diplomatique dans laquelle il affirme qu’il “veille au développement et à la prospérité de Sebta et Melilla », ajoutant qu’il a toujours «défendu les intérêts et les droits des Espagnols, y compris ceux des pêcheurs.

Une réponse qui ne passe pas auprès de la député d’extrême droite, qui a accusé le gouvernement d’utiliser des termes “vides” et “creux” et de céder à l’”extorstion” de Rabat, affirmant que la “présence des pêcheurs marocains a été confirmée par tout Sebta”.