Le Maroc en discussions avec l’indien Adani Group pour des projets d’investissement dans l’hydrogène vert


Le Maroc souhaite accélérer les investissements dans l’hydrogène vert. Le Royaume a d’ailleurs entamé des négociations avec le groupe privé indien Adani Group pour le développement de la production de cette énergie verte dans le pays. C’est ce qu’a révélé Leila Benali, ministre de la Transition énergétique, à l’agence Bloomberg dans un article publié ce mardi 6 décembre 2022 sur son site. «Avec Adani, nous avons eu des discussions spécifiques et ils ont proposé de très bonnes idées que nous examinons, car elles sont alignées sur la vision marocaine sur certains aspects spécifiques», a-t-elle déclaré.

D’après Mme Benali, le gouvernement envisage de de signer «au moins deux projets industriels compétitifs» en 2023. «Les autorités marocaines veulent s’assurer que les plans d’hydrogène ne produisent pas les faux pas enregistrés lors du développement de l’énergie solaire», précise-t-elle.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’après de lourds investissements dans l’énergie solaire, le Maroc mise actuellement sur l’hydrogène vert pour renforcer sa souveraineté énergétique et promouvoir le développement durable. Cette annonce de la ministre intervient trois jours après celle du nouveau programme d’investissement vert du groupe OCP pour la période 2023-2027, qui prévoit d’importants investissements dans l’hydrogène vert pour produire l’ammoniac vert pour réduire ses importations de ce produit, première matière de base de toute l’industrie des engrais azotés. 

Articles similaires